Le mur végétal développé par Canevaflor va s’exporter

mur_vegetal_canevaflor.jpg

Avec son mur végétal, le “Caract Terre”, la société lyonnaise Canevaflor prévoit de tripler ses ventes cette année par rapport aux 500.000 euros réalisés l’année dernière et d’augmenter ses effectifs composés de 5 salariés.

Son mur végétal, breveté en 2004, semble intéresser de plus en plus de sociétés et de collectivités. Après que Le Monde et Bouygues l’aient choisi en 2005 pour leurs sièges, la ville de Lyon l’a commandé pour le pôle multimodal de Perrache, Lorient pour sa gare et Lille pour son Jardin des Géants. Cette année, il devrait se développer à l’étranger. En effet, le “Caract Terre” devrait être installé en Suisse, en Turquie et en Chine.

Le procédé qui est un très bon isolant thermique et phonique, possède un intérêt écologique puisqu’il permet de dépolluer l’air. “Le mur est construit à partir de cellules en treillis métallique que l’on assemble et remplit d’un mélange de fibres de cocos, écorces de pin, perlite et autres éléments minéraux selon une recette secrète. Les végétaux sont plantés directement dans ce substrat maintenu humide par un goutte-à-goutte tandis qu’un système de tuyaux d’air et de pompes permet une biofiltration“, a déclaré au quotidien “Les Echos” paru aujourd’hui Pascal Peleszezak, PDG de Canevaflor.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter