Un nouveau téléphone portable proposé aux enfants

Mo1.jpgDeux associations françaises réclament l’interdiction d’un nouveau téléphone portable pour enfants.

Depuis le week-end dernier, le Mo1 est vendu sur le site imaginarium.fr ainsi que dans les magasins de la chaîne.

Selon “Agir pour l’Environnement” et “Priartém” qui doivent rencontrer la ministre de la Santé Roselyne Bachelot le mois prochain, après le Babymo et le Kiditel, c’est le troisième téléphone lancé sur ce “marché lucratif” en moins de 3 ans.

Les associations exigeront de la part du ministère de la Santé des mesures fortes et immédiates visant à interdire la vente des portables explicitement destinés aux enfants“, ont-elles indiqué.

Selon l’AFP, les deux associations “s’indignent de l’inaction chronique et condamnable du ministère de la Santé sur cette question (…) alors que l’on sait que le cerveau des enfants absorbe 60% de plus de rayonnement électromagnétique que celui des adultes“.

L'”absence de réglementation permet à n’importe quelle société industrielle ou commerciale peu scrupuleuse de mettre sur le marché un produit dont les conséquences sanitaires sont désormais connues“.

Une population vulnérable

Il y a deux ans, des experts britanniques du National Radiological Protection Board (NRPB) demandaient aux parents de ne pas donner de téléphone portable aux enfants de moins de 9 ans. Ces derniers font partie de la population potentiellement la plus vulnérable aux effets néfastes des ondes.

Sir William Stewart, président du NRPB, a précisé que “leur boîte crânienne n’est pas encore complètement formée, leur système nerveux pas complètement développé, et les radiations pénètrent plus loin dans leur cerveau“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter