Bali : vers une solution de compromis…

pollution_1.jpgSelon Sigmar Gabriel, ministre allemand de l’Environnement, une solution de compromis serait sur le point de mettre fin “au bras de fer” qui opposait l’Union européenne et les Etats-Unis sur des objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Je pense que la situation est bonne et le climat de cette conférence sur le climat est bon, et nous allons gagner à la fin“, a déclaré Sigmar Gabriel.

Selon Yvo de Boer, patron de l’ONU pour le climat, les délégués, qui ont négocié la formulation de la déclaration finale de la conférence, se sont ensuite retirés pour tenter de trouver de nouvelles formulations sur les principaux points de désaccord.

Alors que l’Union européenne souhaite que la déclaration finale comporte un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre comprise entre 25 et 40% d’ici 2020 par rapport au niveau de 1990, les Etats-Unis, le Japon, le Canada et la Russie sont opposés à toute référence chiffrée ou à tout engagement de réduction.

Une véritable “urgence”

Je suis toujours très préoccupé par le rythme des choses“, a indiqué Yvo de Boer à l’Associated Press. “Il faut vraiment que nous sentions l’urgence“.

Hier, l’Union européenne a menacé de boycotter la prochaine réunion sur le climat prévue en janvier à Hawaï si les Américains refusaient de fixer des objectifs chiffrés de réduction des émissions de GES.

La conférence de Bali a pour objectif de lancer des négociations sur un accord qui succède au protocole de Kyoto et de définir un calendrier pour les pourparlers. Selon les Nations unies, un accord doit être trouvé d’ici 2009 pour que le système soit en place à temps en 2012, date d’expiration du protocole de Kyoto.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter