• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • Les Etats-Unis contre des objectifs chiffrés de réduction des émissions de GES

Les Etats-Unis contre des objectifs chiffrés de réduction des émissions de GES

pollution_fumee.jpgHier, sous la pression américaine, les délégués de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se déroule actuellement à Bali, en Indonésie, auraient renoncé à indiquer dans la déclaration finale des objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2020.

Les chiffres ne figurent plus dans la toute dernière version“, a déclaré un délégué à Reuters, alors qu’un projet antérieur de déclaration finale rédigé par l’Indonésie, l’Afrique du Sud et l’Australie précisait que les pays riches devraient réduire leurs émissions de GES de 25 à 40% d’ici 2020 par rapport à 1990.

Mais les Etats-Unis, le Japon et le Canada, se sont opposés à tout objectif chiffré de réduction des émissions de GES. “Ce serait préjuger du résultat (des négociations)“, a indiqué Harlan Watson, chef de la délégation de Washington.

Une “question critique”

Nous ne voulons pas nous lancer dans des chiffres“, a ajouté Harlan Watson à Reuters, ajoutant que cet objectif de 25-40% était fondé sur de “nombreuses incertitudes“. “Notre opinion sur Kyoto n’a pas changé“.

Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la convention-cadre de l’Onu sur le changement climatique, a reconnu que cet objectif de 25-40% serait une “question critique” des discussions. Mais, pour lui, incorporer un objectif chiffré dans la déclaration de Bali serait un repère important.

Il a ajouté que si l’ensemble des nations industrialisées sont d’accord sur la nécessité de trouver un successeur au protocole de Kyoto, de nombreux pays en développement hésitent encore.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter