Une étude épidémiologique portera sur les riverains des aéroports parisiens

bruit_sante.jpgLe conseil régional d’Ile-de-France va lancer une étude épidémiologique auprès d’un panel représentatif de la population proche des trois aéroports parisiens (Orly, Roissy et Le Bourget).

Selon le quotidien “Le Parisien” paru aujourd’hui, le développement des aéroports ne doit pas se faire au détriment de la santé des Franciliens. “Près de 300 000 riverains des aéroports sont directement concernés par les effets des survols à basse altitude, en phase d’atterrissage ou de décollage. Si les effets des nuisances sonores ont fait l’objet de plusieurs études, ce n’est pas le cas pour celles liées à la pollution de l’atmosphère“, a indiqué au quotidien, Daniel Guérin, conseiller régional d’Ile-de-France.

Daniel Guérin a ajouté au journal qu’une “récente étude de l’observatoire régional de santé en Ile-de-France montre que le taux de mortalité consécutive à certains cancers, dans le canton de Villeneuve-le-Roi, Ablon (particulièrement exposés au trafic d’Orly) est sensiblement supérieur à la moyenne“.

Jouer la transparence

Selon lui, l’enquête que va lancer la région est “nécessaire afin d’éclairer le caractère fondé ou non des inquiétudes de la population riveraine des aéroports“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter