La plage de Biscarosse sous la mousse

Biscarosse_plage.JPGD’importantes mousses blanches ont une nouvelle fois été découvertes sur la plage centrale de Biscarosse dans les Landes. Le Comité de vigilance suspecte les stations d’épuration.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que la plage Centrale de Biscarosse se retrouve sous la mousse. En revanche, cette fois-ci elles ne sont ni brunes ni nauséabondes comme cela était le cas auparavant.

René Capo, membre du Comité de vigilance de Biscarosse avance une explication dans le quotidien “Sud-Ouest”. En effet, selon lui, “l’inauguration en grande pompe de la première nouvelle station d’épuration, le 14 septembre dernier à Biganos, ne donne pas les effets escomptés, à savoir l’arrêt de rejets déplaisants issus du Wharf de la Salie, déversoir en mer du collecteur des eaux usées pour tout le bassin d’Arcachon. Je m’inquiète à présent de savoir si cela provient de Smurfit Biganos. J’attends d’ailleurs une réponse du chef du service environnement de l’usine de pâte à papier, ou si cela provient de rejets du Siba (bassin d’Arcachon).

La couleur change, la mousse reste

Il ajoute, “comparée aux épisodes précédents, la couleur des mousses a changé, ce qui pourrait être dû à l’emploi dans les eaux de rejet d’un produit appelé polychlorure d’aluminium . Il est destiné à blanchir les mousses et à faire floculer les particules en suspension dans le but de les faire couler plus rapidement dans l’océan “. Or, des études scientifiques ont démontré la toxicité de l’aluminium sur l’organisme et sa responsabilité dans des maladies cérébrales, notamment dans la maladie d’Alzheimer.

Enfin, René Capo s’interroge également sur “le pouvoir de dissolution de l’océan sur ces métaux lourds et toxiques, et sur l’efficacité de ces nouvelles stations d’épuration, la seconde et dernière va être inaugurée à La Teste le 10 décembre prochain“. Ces deux stations d’épuration modernes sont prévues pour 285 000 habitants, et vont gérer toutes les eaux usées du bassin d’Arcachon à la place des sept stations existantes. Or, la population estivale serait évaluée aux environs de 600 000 habitants et ” aucune étude n’a été menée pour recenser la population du bassin d’Arcachon pendant l’été

  • facebook
  • googleplus
  • twitter