• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • Acheter un véhicule polluant pourra coûter jusqu’à 2.600 euros de plus

Acheter un véhicule polluant pourra coûter jusqu’à 2.600 euros de plus

eastshore_freeway_trafic.jpgSelon le quotidien “La Tribune” paru aujourd’hui, à partir de l’année prochaine, des malus compris entre 200 et 2.600 euros seront appliqués au voitures neuves jugées trop polluantes. A l’inverse, les personnes qui achètent un véhicule neuf peu polluant bénéficieront d’un bonus allant de 200 à 1.000 euros. Ce bonus pourra être cumulé avec une “prime à la casse” de 300 euros.

Selon le quotidien français, ce nouveau dispositif, qui fonctionnera sur le principe du “bonus-malus des assurances“, sera “réservé à l’achat des voitures neuves“. “Les automobilistes qui achèteront en 2008 une voiture considérée comme polluante, c’est-à-dire émettant plus de 160 grammes de CO2 (gaz carbonique) au kilomètres comme la plupart des 4X4 (…) devront acquitter une taxe à l’achat“.

Cette taxe, qui sera acquitté au moment du paiement de la carte grise, sera de 200 euros pour les véhicules qui émettent entre 161 et 165 g de CO2/km, 750 euros pour ceux qui rejettent entre 166 et 200 g de CO2/km, 1.600 euros pour les automobiles qui émettent de 201 à 250 g de CO2/km et 2.600 euros pour celles qui rejettent plus de 250 gde CO2/km. Par contre, les acheteurs de voitures qui émettent moins de 130 g de CO2/km bénéficieront d’un bonus compris entre 200 et 1.000 euros. Pour toutes les véhicules qui émettent entre 130 et 160 g de CO2/km, les propriétaires n’auront ni de bonus, ni de malus.

Un super-bonus de 300 euros

A ce dispositif de bonus-malus s’ajoutera un super-bonus de 300 euros qui ne sera versé qu’aux acheteurs d’une voiture propre (moins de 130 g CO2/km), qui mettront à la casse leur voiture vieille de plus de quinze ans“, a ajouté le quotidien qui précise que ce super-bonus peut se cumuler avec le bonus et que “dans le meilleur cas, les primes peuvent donc atteindre un total de 1.300 euros“.

Le gouvernement déposera aujourd’hui un amendement afin que cette “éco-pastille” soit mise en place dès 2008.

Lors des conclusions du Grenelle de l’environnement le 25 octobre dernier, le président Nicolas Sarkozy avait proposé “une taxe écologique annuelle sur les véhicules neufs les plus polluants” qui permettrait “de financer le retrait des vieilles voitures polluantes grâce à une prime à la casse progressive et durable pour aider au rachat d’un véhicule propre“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter