Chalon-sur-Saône : louer son vélo, c’est simple comme un coup de fil

circulmation_velo_1.jpgAlors que le vélo en service connaît un succès dans de nombreuses villes, l’agglomération de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, va mettre à l’essai dès le 15 décembre prochain les 50 premiers “Réflex”.

Selon le Grand Chalon, 150 vélos devraient être disponibles d’ici le printemps 2008. Ces engins auront la particularité d’être loués par téléphone et d’être gérés par la société délégataire des transports en commun de la ville.

A Chalon-sur-Saône, les vélos ne seront pas rattachés à des bornes reliées à une caisse automatique, mais équipés de cadenas intégrés. La ville mettra en place une quinzaine de stations équipées d’arceaux “afin de sécuriser le stationnement des vélos“, a expliqué à l’AFP Dominique Juillot, président du Grand Chalon.

Location par téléphone

Pour prendre un vélo, il suffira de téléphoner au service de location et de lui communiquer le numéro du vélo souhaité et de la carte d’abonné. En échange, l’usager recevra le code du cadenas.

Il y a plus de gens équipés d’un téléphone portable que d’une carte bleue – ce système garantit donc l’accès du plus grand nombre aux vélos en libre service“, a indiqué Dominique Juillot.

Le système de location sera géré par la Stac (Société des transports de l’agglomération chalonnaise) qui prendra en charge la moitié des 300.000 euros de frais d’installation. L’autre moitié sera prise en charge par le Grand Chalon.

Augmenter la fréquentation des transports en commun

Nous visons l’équilibre, car ce système ne devrait pas nous rapporter d’argent, mais le but est d’augmenter la fréquentation des transports en commun en développant un service complémentaire“, a expliqué à l’AFP Ludovic Jourdain, directeur de la Stac.

Gratuit pour les abonnés de la Stac, l’abonnement coûtera 15 euros par an ou un euro par jour. La location, gratuite pendant la première demi-heure, sera ensuite facturée un euro par heure.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter