• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • La France et la Chine vont coopérer dans la lutte contre le réchauffement de la planète

La France et la Chine vont coopérer dans la lutte contre le réchauffement de la planète

soleil_3.jpg

Hier, durant la visite du président Nicolas Sarkozy à Pékin, la France et la Chine ont adopté une déclaration commune visant à renforcer leur coopération dans la lutte contre le changement climatique.

Ces deux pays s’engagent à “unir leurs efforts pour lutter de façon adéquate contre ce défi majeur“, en coopérant dans le développement et la diffusion des technologies propres.

La Chine, qui a signé et ratifié le protocole de Kyoto sur la lutte contre les émissions de gaz à effets de serre (GES) mais sans pour autant appliquer les recommandations les plus contraignantes, est aujourd’hui le pays le plus pollueur de la planète.

Nicolas Sarkozy, a déclaré à Reuters : “C’est la première fois que la Chine signe avec un Etat sur ce sujet une déclaration conjointe. C’est extrêmement important“.

Nous souhaitons que la croissance chinoise évolue toujours vers une croissance forte mais décarbonnée et respectueuse de l’environnement. C’est l’intérêt de la Chine et c’est l’intérêt du monde“, a-t-il ajouté. “Nous sommes d’ailleurs près, à ce sujet, à des transferts de technologies propres pour coopérer avec nos amis chinois“.

Mécanisme de concertation bilatérale

Les deux pays qui ont annoncé la création d’un mécanisme de concertation bilatérale sur ce sujet qui se réunira une fois par an, s’engagent à renforcer leurs échanges en matière de politiques sur les changements climatiques et à “sensibiliser davantage l’opinion internationale” à cette question.

Ils “soulignent l’importance de l’effort visant à maîtriser les rejets de gaz à effet de serre tout en maintenant la croissance économique” et entendent développer leur coopération technique dans les secteurs suivants : efficacité énergétique et économies d’énergie, énergies renouvelables, hydrogène et piles à combustible, charbon “propre“, captage et séquestration du carbone, énergie nucléaire civile…

La France et la Chine ont précisé que l’objectif de la communauté internationale doit être de “stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui n’engendre pas de perturbation dangereuse du système climatique“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter