Les législations anti-tabac ont une incidence sur le tabagisme passif

cigarette.jpegD’après les résultats de la campagne européenne Help, dans les pays européens dans lesquels il est interdit de fumer dans les lieux publics, le taux de monoxyde de carbone (CO) présent dans les poumons des non fumeurs a diminué de moitié.

Selon la quotidien “La République du Centre”, ces résultats justifient l’entrée en vigueur d’une interdiction totale de fumer dans les lieux publics en France, dès le 1er janvier prochain. L’étude Help-Comets, menée depuis mars 2006, a porté sur 111 835 Européens. “Il s’agit de la plus grande étude jamais menée sur la pollution par la fumée du tabac“.

Selon le Professur Dautzenberg, pneumologue à la Pitié Salpetrière et président de l’Office de Prévention du tabagisme (OFT), qui a présenté cette étude le mois dernier, ces données “prouvent que l’interdiction totale de fumer est une mesure indispensable pour la santé publique“.

Pollution des poumons

Le taux de CO présent dans les poumons est “un bon indicateur de l’intoxication par le tabac, il mesure en quelque sorte la pollution des poumons“, a indiqué le professeur. Le CO, présent dans l’atmosphère, est issu d’une combustion. Le CO est un gaz incolore et inodore qui entrave le transport de l’oxygène dans le sang vers le reste du corps. Il est libéré lors de la combustion de l’essence, du charbon, de la cigarette et lors de tout processus de combustion en général.

Ce gaz prend la place de l’oxygène dans les poumons, dans le sang, dans le c?ur ainsi que dans le cerveau et génère une toxicité dans tous les organes. Considéré comme un polluant, ce gaz est soumis à une législation, et sa présence dans l’atmosphère ne doit pas dépasser 8,5 ppm (parties par millions). Il a notamment de graves conséquences sur la santé cardiaque.

Des législations anti-tabac utiles

Selon les conclusions de l’étude, la concentration de CO dans les poumons des fumeurs augmente avec le nombre de cigarettes fumées. Chez 67% des fumeurs, le niveau de CO dépasse 10 ppm“. La chicha est le produit tabagique qui est responsable de la plus grosse “pollution des poumons“, devant les cigares et cigarillos, le hashish et enfin la cigarette.

L’enquête montre également que les législations anti-tabac ont une incidence sur le tabagisme passif des non fumeurs. Ainsi, les pays dans lesquels les non fumeurs ont la plus grande concentration de CO dans les poumons sont ceux dans lesquels n’est pas interdit de fumer dans les lieux publics. “En France, une différence notable a été observée avant et après l’adoption du premier volet de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, le 1er février dernier, portant notamment sur les lieux de travail et les établissements scolaires“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter