Le prix du gaz pour les industriels a baissé

gaz_industrie_2.jpgDans la plupart des pays industrialisés, ces douze derniers mois, les prix du gaz pour les industriels ont baissé. Selon l’Observatoire international des coûts énergétiques, Nus Consulting, ces tarifs risquent de repartir à la hausse dès l’année prochaine.

Après plusieurs années d’augmentation, “cette baisse s’explique principalement par la baisse relative des coûts du pétrole, un hiver relativement doux et surtout l’amélioration des capacités de production et de transport du gaz en Amérique du Nord suite au passage, en 2005, des ouragans Katrina et Rita“, explique Nus Consulting dans son étude réalisée entre septembre 2006 et septembre 2007.

L’observatoire, qui a étudié 14 pays industrialisés, dont la France, a indiqué que “cette année, la tendance s’inverse avec une baisse globale des prix moyens, à l’exception de l’Australie, des Pays-Bas, de l’Afrique du Sud et de l’Espagne qui ont connu des hausses modestes à considérables“.

Malgré cette accalmie, la hausse continue des cours mondiaux du pétrole devrait faire augmenter le prix du gaz l’année prochaine, à l’exception de quelques pays dont les Etats-Unis et le Canada. Seul un hiver doux pourrait ralentir cette tendance et accorder un peu de répit aux entreprises et aux industriels“, a-t-il ajouté.

Prix stables en France

En France, “au cours des douze derniers mois, les prix du marché réglementé, dont les hausses sont soumises à l’approbation du ministère de l’Economie, sont restés stables pour les petits consommateurs (consommation de 3 GWh) et ont enregistré des baisses non négligeables pour les plus gros consommateurs (de 8,6% à 9,7%)“.

Au Danemark, où le prix du gaz est le plus élevé, les petits clients ont bénéficié d’une baisse de 4%, tandis que les plus gros ont connu une hausse de 4,6%.

Après des années de hausse“, le Royaume-Uni a enregistré la plus forte baisse parmi les 14 pays étudiés (-14,6%). “La mise en place de nouveaux pipelines alimentant la côte est du pays devraient continuer à faire baisser les prix“, a précisé Nus Consulting.

Augmentation des tarifs en Espagne

A l’inverse, l’Espagne et les Pays-Bas ont vu leurs tarifs augmenter. L’Espagne a connu une hausse de 5,3% car les prix du gaz de son marché réglementé “sont désormais liés aux cours du pétrole“. Aux Pays-Bas (+1,5%), les gros industriels ont subi une augmentation de 25% des prix du gaz.

Les prix ont par ailleurs baissé en Belgique (-13,1%), en Allemagne (-8,9%), en Italie (-1,3%) et en Suède (-3,2%), ainsi qu’aux Etats-Unis (-18,6%) et au Canada (-2,1%), mais ils ont augmenté en Afrique du Sud (+3,2%) et en Australie (+2,4%).

L’étude a porté sur le Danemark, l’Italie, l’Allemagne, la Suède, les Pays-Bas, l’Afrique du Sud, la France, l’Espagne, l’Australie, la Belgique, les Etats-Unis, le Canada, la Finlande et le Royaume-Uni.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter