Eiffel s’intéresse à l’éolien

eiffel.jpgLa société Eiffel, filiale construction métallique du groupe Eiffage, parie sur l’éolien. En effet, la semaine dernière, la société a inauguré sa première usine française de construction de mâts d’éoliennes à Fos-sur-Mer.

Le groupe espagnol d’énergie et de BTP Acciona a déjà passé commande pour 80 mâts. Eiffel devrait recruter une cinquantaine de personnes pour assurer cette commande.

“Notre implantation au bord de la mer nous permettra de privilégier le transport maritime et de limiter ainsi les coûts et les problèmes logistiques que posent ces convois spéciaux sur la route”, a indiqué Olivier Amet, président d’Eiffel, au quotidien “Les Echos” paru hier.
“Des marchés colossaux se développent dans l’éolien, en France mais aussi dans le monde et, d’ici à dix ans, ce secteur pourrait représenter 5 % de l’activité d’Eiffage, soit plusieurs centaines de millions d’euros”, a déclaré Jacques Huillard, directeur Europe d’Eiffage.

Répondre aux besoins de l’Europe du Sud

Depuis une vingtaine d’années, plusieurs filiales du groupe travaillent dans l’implantation de fermes éoliennes, notamment en Espagne. Selon le quotidien “Les Echos”, l’année dernière, “Eiffel a repris une usine de fabrication de mâts en Espagne dont la capacité vient d’être doublée pour atteindre quelque 200 mâts par an avec 200 salariés et un chiffre d’affaires de 15 millions“.

Avec deux usines, l’une à Fos-sur-Mer et l’autre près de Madrid, la société souhaite répondre aux besoins de l’Europe du Sud. Pour le Nord du continent, où de nombreux projets d’éoliens offshore se développent, le groupe pourrait créer ou reprendre une autre usine qui serait consacrée à ce marché qui nécessite des mâts différents.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter