Accalmie des cours de l’or noir

plateforme_petrole.jpegHier, les prix du pétrole ont clôturé en nette baisse à New York. Après que Ali al-Nouaïmi, ministre saoudien et chef de file de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ait laissé entendre que l’Opep allait débattre d’une éventuelle hausse de la production de pétrole, le prix de l’or noir a reculé de près de deux dollars.

Ainsi, à New York, le baril de “light sweet crude” pour livraison en décembre a perdu 1,70 dollar pour clôturer à 94,62 dollars. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a baissé de 1,20 dollar à 91,98 dollars.

Par rapport à mercredi dernier où le baril était à 98,62 dollars à New York et à 95,19 dollars à Londres, les cours du pétrole ont perdu près de quatre dollars alors que les investisseurs pariaient sur un baril à 100 dollars.

Hier, les déclarations de responsables de l’Opep ont apaisé le marché. “La suggestion que l’Opep pourrait discuter d’une nouvelle hausse de la production a en partie soulagé le marché“, a indiqué Eric Wittenauer, analyste d’AG Edwards.

Les inquiétudes vont être prises en compte

Dimanche, Ali al-Nouaïmi a déclaré que “lorsque l’Opep se réunira, nous étudierons la question“, tout en prévenant qu’il était “encore prématuré” de parler d’une augmentation de la production. L’Opep va tenir un sommet des chefs d’Etats des treize pays membres samedi et dimanche prochain à Ryad en Arabie saoudite. Le cartel devrait également organiser une réunion extraordinaire le 5 décembre prochain à Abou Dhabi.

Il est probablement trop tôt pour dire si l’Opep va de nouveau augmenter sa production ou pas mais c’est en tout cas quelque chose qui les préoccupe et dont ils vont discuter“, a ajouté Eric Wittenauer. Par ailleurs, “les inquiétudes concernant l’économie commencent finalement à être vraiment prises en compte sur ce marché“.

Pour Phil Flynn, analyste d’Alaron Trading, même si le prix du pétrole a reculé hier, le marché new-yorkais reste “dans une quête pour atteindre le prix de 100 dollars le baril“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter