Changement climatique : les pays riches doivent aider les pays pauvres

soleil_01.jpgLa lutte contre le changement climatique exige que les pays les plus riches aident davantage les pays les plus pauvres, ont indiqué les principaux intervenants aux Journées européennes du développement, qui se sont terminées vendredi à Lisbonne.

Les conséquences du changement climatique seront, à court terme, très différentes selon la partie du monde où l’on se trouve. Malheureusement, les pays et les peuples les plus vulnérables sont aussi les plus pauvres“, a déclaré Kemal Dervis, administrateur du Programme des Nations unies pour le développement.

C’est un phénomène d’une extrême injustice, et il y a là une question de responsabilité historique à laquelle nous ne pouvons pas échapper“, a-t-il ajouté. “70% des gaz à effets de serre déjà émis sont dus à l’activité des pays riches, 28% ont été émis par les pays émergents et seulement 2% par les pays les moins développés“.

La Commission européenne a donc proposé la création d’une “alliance mondiale” pour la lutte contre le changement climatique, pour laquelle elle a affecté 50 millions d’euros pour la période 2008-2010.

Combattre la pollution

L’objectif est de mobiliser une sorte de grand partenariat entre les pays en développement, l’Union européenne (UE) et les autres donateurs pour affronter le problème ensemble et identifier de nouveaux financements plus rapidement“, a déclaré Louis Michel, Commissaire européen chargé du développement et de l’aide humanitaire.

Le financement de l’adaptation n’est pas de la charité, elle ne combat pas la pauvreté mais la pollution. Or ce sont les pays riches qui polluent, et ils doivent aider les pays en développement“, a indiqué Saleem Huq, directeur de l’Institut international pour l’environnement et le développement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter