New Delhi menacé par la pollution

new_delhi.jpgMardi, une association écologiste a prévenu qu’un brouillard de particules nocives menaçait de nouveau de tomber cet hiver sur la capitale indienne New Delhi.

Selon le Centre indien pour la science et l’environnement, une association écologique, après six années de répit grâce aux efforts de la municipalité, la circulation automobile provoque actuellement une pollution importante dans la capitale indienne. La mégalopole de 14 millions d’habitants est en train de perdre les bénéfices des mesures environnementales prises en 2000 lorsqu’elle avait interdit les autobus à moteur diesel et obligé des triporteurs à fonctionner au gaz naturel.

Aujourd’hui en Inde, quatre millions d’automobiles sont enregistrées dans la capitale, soit deux fois plus qu’en 2000, et un millier de voitures sont immatriculées chaque jour à New Delhi.

Augmentation des taux de pollution

Les niveaux de pollution ont de nouveau grimpé jusqu’à 350 microgrammes par mètre cube d’air en 2006-2007. Les taux d’oxyde de carbone ont augmenté dans la ville à des niveaux dangereux, ce qui est un signe évident de pollution due aux véhicules, en particulier des voitures à moteur diesel. Selon des statistiques de l’industrie automobile, les voitures diesel représentent 30% du parc automobile à New Delhi, contre 2% seulement en 2000 et 50% attendus d’ici à 2010“, a déclaré Sunita Narain, directrice du Centre indien pour la science et l’environnement.

Cette augmentation du nombre de véhicules particuliers à moteur diesel va effacer tous les efforts qui avaient été entrepris pour réduire la pollution par la disparition des autobus au gazole. Les émissions de ce carburant peuvent provoquer de l’asthme et même, à long terme, des cancers du poumon“, a ajouté Anumita Roychoudhry, membre de l’association.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter