• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • “Grenelle de l’environnement” : instauration de l’écopastille et l’écoredevance

“Grenelle de l’environnement” : instauration de l’écopastille et l’écoredevance

grenelle.jpgHier, les participants à la première table-ronde du “Grenelle de l’environnement” se sont mis d’accord sur l’instauration d’une “écopastille” sous forme de bonus-malus sur les voitures, et d’une “écoredevance” pour les poids lourds.

Concernant “l’écopastille“, Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, a expliqué que “quand on va acheter dorénavant une voiture vertueuse en économie d’énergie et sobre en CO2, on aura une ristourne, qui sera payée par un malus quand la voiture n’est pas vertueuse au plan écologique“.

C’est une ristourne pour la voiture pas polluante. (…) C’est une vignette à l’envers dès lors qu’on est plus vertueux que la moyenne de la flotte des véhicules“, a-t-il ajouté.

Autoroutes ferroviaires, TGV et tramways

Le ministre a également annoncé la création d’autoroutes ferroviaires. A terme, “il n’y aura plus de camions de transit sur les grands axes: on va les mettre sur des trains; on lance deux grandes lignes nord sud-est et nord sud-ouest et il faut avoir tout bouclé dans les trois ans“.

Jean-Louis Borloo a ajouté que 2 000 km de lignes TGV seraient construites “avant 2020“, pour un montant de “70 milliards d’euros dans laquelle l’Etat s’engage sur 16 milliards d’euros“.

Il a aussi promis un “énorme effort sur les tramways“. “Actuellement il y a 329 km de lignes de tramway” hors Ille-de-France. “On passera à 1 500 km“. Cela représente un investissement de “17 milliards d’euros“, dont 4 financés par l’Etat.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter