Réorganisation au ministère

Jean-Louis Borloo_1.JPGAprès les conclusions du Grenelle de l’environnement, Jean- Louis Borloo devra s’attaquer à un nouveau dossier, celui de la restructuration de son ministère. Un cabinet de stratégie a été chargé de propose une nouvelle réorganisation avec la mise en place de comités de suivi du Grenelle.

Selon une information des “Echos”, Didier Lallement, le secrétaire général par intérim du ministère, aidé d’un cabinet spécialisé dans l’organisation , doit réfléchir à la réorganisation des multiples direction de ce grand ministère qui regroupe l’Ecologie, les Transports et l’Equipement, l’Aménagement du territoire et la Direction générale de l’énergie et des matières premières. Sur les 13 directions existantes, il s’agirait de n’en conserver que 4 ou 5.

Il s’agit également de mettre en place de comités de suivi du Grenelle de l’environnement, ainsi que des indicateurs permettant de mesurer l’avancée des travaux par les principaux secteurs concernés. Jean-Louis Borloo souhaite aussi la mise en place d’une grande loi de programme, d’un grand plan de cohésion sociale et une analyse annuelle avec les groupes de travail et les collèges.

Enfin, les évaluations environnementales ne pourront plus être réalisées par le ministère. Une directive européenne précise en effet que celui qui contrôle ne peut pas être partie prenante.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter