PCB : la BRL rassure

BRL.JPGLa pollution du Rhône aux PCB inquiète toujours. C’est au tour de la Compagnie du Bas-Rhône (BRL) de communiquer. Elle souhaite rappeler que même si le fleuve est pollué, il n’y a aucun risque de contamination à utiliser ou consommer son eau.

Dans les colonnes du “Midi-Libre” d’aujourd’hui, BRL rappelle que les PCB présents dans l’eau ne sont pas solubles mais se concentrent essentiellement dans les sédiments. C’est pourquoi, on les retrouve aisément dans les chairs des poissons, ce qui justifie l’interdiction de la consommation de poissons péchés dans le fleuve. En revanche, la présence de PCB dans le fleuve n’engendre aucune altération de la qualité de l’eau.

La compagnie de distribution d’eau du Bas-Rhône, la BRL a tout de même demandé à être associé au comité de pilotage sur la pollution aux PCB “dans un soucis de transparence”. De même, son directeur, Claude Allet a décidé d’aller au-delà des tests effectués par la Ddass sur la qualité de l’eau et sa teneur en PCB après traitement.

Deux laboratoires indépendants ont donc été chargés d’analyser l’eau distribuée par la BRL et leurs conclusions sont plutôt favorables. Tous les échantillons prélevés présentent des taux de PCB inférieurs à 0,5 microgramme par litre, seuil de détection du PCB dans l’eau.

Ces résultats s’expliquent par le fait que l’eau distribuée par BRL est quasiment exempte de sédiments. Le quotidien régional rappelle également qu’en cas de crue du Rhône, pouvant provoquer un afflux de sédiments, une vanne coupe l’alimentation du canal Philippe-Lamour et si les digues se rompent comme cela a été le cas en 2003, BRL fait fonctionner le canal en sens inverse renvoyant l’eau de l’innondation vers le fleuve.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter