Les sprays augmentent le risque de développer de l’asthme

asthme.jpgSelon une nouvelle étude espagnole, utiliser des désodorisants d’intérieur une fois par semaine augmenterait le risque de développer de l’asthme de presque 50%.

Selon Jan-Paul Zock, chercheur à l’Institut de Recherche médicale de Barcelone, l’usage fréquent de désodorisants d’intérieur, de dépoussiérants, de nettoyants pour vitres… augmente le risque de développer de l’asthme de 30 à 50%. Les consommateurs doivent savoir, a averti Jan-Paul Zock, que “l’utilisation de sprays d’intérieur peut entraîner des risques importants pour la santé“.

Effets des produits d’entretien

Une précédente étude avait montré un lien entre l’asthme et le fait d’être homme ou femme de ménage. D’autres études avaient également noté un lien entre des problèmes respiratoires et certains produits d’entretien. Jan-Paul Zock et ses collègues ont voulu voir si l’exposition aux produits d’entretien avait un effet sur le fait de développer de l’asthme.

Les chercheurs ont passé en revue les données de l’étude longitudinale européenne sur la santé respiratoire (ECRHS), qui incluait 3 500 personnes qui avaient, entre autres, signalé la fréquence à laquelle elles avaient recours aux sprays d’intérieur. Leur capacité respiratoire avait également été évaluée.

Il y a trois ans, la dangerosité des désodorisants d’intérieur avait déjà été mise au jour par l'”UFC-Que Choisir”, qui signalait la présence d’allergènes et de produits cancérigènes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter