Quelle place pour les déchets monégasques ?

Monaco.JPGA la traine en matière de tri sélectif, la principauté de Monaco devrait rattraper très prochainement son retard. Elle se heurte cependant une nouvelle fois à un problème de place.

Le conseiller du gouvernement monégasque pour l’environnement, Robert Calcagno, l’a annoncé. Le tri sélectif dans la principauté est “une priorité“. A l’heure qu’il est, l’intégralité des déchets ménagers monégasques sont incinérés par la société monégasque d’assainissement, la SMA. Les orientations environnementales d’Albert II ont accéléré les choses afin de rattraper le retard pris par la principauté en la matière.

L’installation du tri sélectif coutera 400.000 euros à l’Etat qui se heurte cependant à un problème de place. “Nous devons trouver un endroit à proximité de Monaco” continue Robert Calcagno. Dans l’attente d’une solution définitive pour le stockage, il semblerait qu’un “accord a été trouvé avec le Sivades” pour la traitement“. C’est donc le centre de tri du Syndicat intercommunal pour la valorisation des déchets du secteur Cannes-Grasse “SIVADES” qui accueillera les centaines de tonnes annuelles de déchets à Cannes-La Bocca.

Des containers dans les immeubles, mais où ?

Enfin, il va également falloir régler le problème de la mise en place concrète du dispositif. Comme le rappelle Claude Boisson, conseille national, “aujourd’hui, si on veut le tri sélectif, c’est impossible car il faut des containers dans les immeubles. Mais, où ? Il faut de la place, mais ces transformation ne pourront être réalisées dans les mois qui viennent“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter