Les erreurs de tri coûtent chères

Tri_s__lectif.JPGLa collecte sélective des ordures est désormais en place dans la plupart des communes de France. Des ambassadeurs du tri effectuent toujours du porte à porte pour bien informer les habitants des différentes communes sur les bonnes habitudes à prendre en matière de tri et cela parce que les erreurs coutent chères.

Dans son édition d’aujourd’hui le quotidien “Le Télégramme” donne l’exemple de l’importance de ce tri dans une communauté de communes du pays Bigouden, dans le Finistère. Dans ces communes les erreurs de tri représentaient 25,2% des déchets collectés dans les sacs jaune en août et 16,38% en septembre. Les erreurs les plus fréquentes concernent la présence de barquettes en plastiques et en polystyrène.

Or, ces erreurs coutent chères à la collectivité. Si on prend l’exemple d’une famille de quatre personnes qui produit 1,5 tonne de déchets par an, si elle ne trie pas ses déchets, le coût de traitement pour la collectivité est de 138 ?. Si elle trie correctement ses déchets, le coût descend à 57 ? par an. En revanche, si elle trie ses déchets, mais de façon incorrecte, le coût s’élève à 130 ? par an.

Le Grenelle favorable au paiement individualisé

Les erreurs de quelques uns peuvent donc avoir des répercussions sur l’ensemble de la collectivité. C’est une des raisons pour lesquelles l’atelier déchets du Grenelle de l’environnement a proposé le paiement individualisé du traitement des déchets des particuliers.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter