Confusion à la FNSEA

jean_michel_lemetayer.JPGAlors que Jean-Michel Lemétayer, le président de la FNSEA expliquait à quelques journalistes jeudi que son syndicat lutterait farouchement contre “un moratoire”, dans le même temps, il ajoutait qu’il serait d’accord pour un gel provisoire des cultures OGM dans l’attente d’un vote et de l’application d’une loi avant avril 2008. C’est donc la plus grande confusion au sein du premier syndicat agricole de France.

En effet, les propos tenus par le président de la FNSEA sème le trouble parmi les agriculteurs, qui n’évaluent pas bien la différence entre un moratoire et un gel. De même, quelle peut être la portée d’un gel des cultures d’octobre à avril sachant qu’il n’y aura de toute façon pas de semis avant avril?

Autant dire que les céréaliers de la FNSEA ont vu tout rouge et ont confié dès jeudi soir au quotidien “Les Echos” que “cela ne rime à rien! Il n’y a aucun changement de position de la FNSEA qui va faire un démenti“. Effectivement, vendredi la FNSEA a convoqué la presse devant laquelle Jean-Michel Lemétayer a expliqué qu’il voulait “secouer le cocotier“. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et faire en sorte que les conditions de cultures OGM figurent dans une loi.

“Le fauchage des champs n’est plus supportable“, surtout si l’on considère que les quelques 20.000 hectares de maïs OGM de France ont été plantés “en toute légalité“. Le président de la FNSEA réitère donc la position de son syndicat “majoritairement favorable aux OGM“, mais dit avoir voulu mettre en garde les agriculteurs avant qu’ils n’achètent leurs semences pour le printemps contre les risques encourus en l’absence d’une loi française.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter