La Nouvelle-Zélande accueillera la Journée mondiale de l’environnement

jme.jpgLe Programme des Nations Unis pour l’Environnement (PNUE) annoncé à d’ores et déjà annoncé que la Nouvelle-Zélande, un des premiers pays à s’engager pour un futur sans carbone, sera l’hôte principal des manifestations de la Journée mondiale de l’environnement (JME) 2008

Le défi du changement climatique et les menaces pour les régions polaires ont été mis en lumière en Norvège lors de la Journée mondiale de l’environnement 2007.

Les commémorations de2008 en Nouvelle-Zélande seront axées sur les solutions et les opportunités pour les pays, les industries et les communautés de “changer d’habitude” en vue de parvenir à des économies et styles de vie à faible carbone.

Les mesures incluent une plus grande rationalité énergétique dans les bâtiments et les appareils électriques, y compris les ampoules, jusqu’ à un changement vers des formes plus propres et renouvelables de production énergétique et de systèmes de transport.

L’accent mis sur le rôle des forêts

L’accent sera également mis sur le rôle des forêts pour contrer l’augmentation des gaz à effet de serre. Environ 20 pour cent d’émissions de gaz contribuant au changement climatique sont globalement un résultat du déboisement.

La Nouvelle-Zélande, où la sylviculture est une industrie importante et la conservation des forêts une grande priorité, projette de saisir l’opportunité de cette journée mondiale de l’environnement 2008 pour mettre en évidence le rôle que les technologies et la gestion de la des forêts peuvent jouer dans la réalisation des objectifs climatiques domestiques et internationaux.

Le carbone: véritable objectif global

Comme contribution de la Nouvelle-Zélande à un plus grand soutient à la préservation de l’environnement, nous avons pris l’engagement de réduire nos émissions de gaz. Mais, pour surmonter le défi du changement climatique, le changement des habitudes liées au carbone doit être le véritable objectif global. Au cours des manifestations de la journée mondiale de l’environnement l’année prochaine, j’attends avec intérêt d’apprendre sur la façon dont d’autres nations font face à ce défi“, a déclaré le Premier Ministre Helen Clark.

Achim Steiner, Sous-secrétaire Général de l’ONU et Directeur Exécutif du PNUE, a indiqué : “La Nouvelle-Zélande est parmi un groupe pionnier de pays engagés à accélérer une transition vers une économie à faible carbone et sans carbone. Nous sommes donc ravis que les principales manifestations de la journée mondiale de l’environnement 2008 se tiennent à Wellington et dans les communautés à travers cette nation du sud du Pacifique“.

Il a déclaré également que les pays développés et en développement bénéficieront économiquement des technologies et des stratégies plus efficaces à faible teneur en carbone.

Ce dont nous avons besoin c’est de réduire, arrêter et ensuite renverser la croissance globale des émission de gaz à effet de serre. Une transition vers une économie pauvre en CO2 est essentielle pour réaliser ces objectifs“, a dit M. Steiner.

Nous verrons un accès plus rapide et plus répandu à une énergie plus propre et plus verte, de nouvelles opportunités d’emploi et des réductions de la pollution urbaine et intérieure. La JME vise à faire le point sur les perspectives positives sur le changement, et c’est exactement ce but que nous cherchons à atteindre en Nouvelle Zélande“, a-t-il ajouté.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter