Areva : contrat pour une usine de traitement des déchets nucléaires aux Etats-Unis

areva.jpgL’alliance INRA (International Nuclear Recycling Alliance), conduite par Areva et Mitsubishi Heavy Industries, Ltd, et incluant Japan Nuclear Fuel, Ltd, Washington Group International, BWX Technologies, Inc. et Battelle, ont signé aujourd’hui un contrat avec le Department of Energy (DOE) pour étudier le développement aux Etats-Unis d’une usine de traitement des combustibles nucléaires usés et d’un réacteur de génération avancée pour les recycler.

Ce contrat s’inscrit dans le cadre du programme Global Nuclear Energy Partnership (GNEP) qui comprend notamment la fermeture du cycle du combustible nucléaire aux Etats-Unis et le recyclage des matières. GNEP doit permettre d’améliorer l’indépendance énergétique du pays, tout en répondant à ses besoins croissants en énergie. Il minimisera les risques de prolifération et réduira le volume et la toxicité des déchets.

Dans le cadre de ce contrat, le consortium INRA devra remettre au DOE :
– une description des technologies envisagées pour répondre aux objectifs stratégiques de GNEP ;
– un modèle économique pour le développement, l’exploitation et la commercialisation de l’usine de traitement et du réacteur rapide de génération avancée ;
– les premières pré-études d’ingénierie de ces deux unités industrielles.

“Technologies innovantes”

Areva et MHI prendront en charge le développement technologique et les études de design de l’unité de traitement et du réacteur. JNFL apportera son expérience acquise sur l’usine de Rokkasho Mura et mènera les études de sûreté de l’unité de traitement. Battelle assurera la mise en forme des données techniques relatives aux procédés et technologies proposés et préparera le plan de R&D ; BWXT sera responsable de la sécurité de l’usine et apportera son soutien aux activités de certification par les autorités de sûreté. WGI, enfin, apportera son savoir faire en matière d’ingénierie.

Notre approche repose non seulement sur des technologies innovantes, mais aussi sur l’expérience unique et inégalée de partenaires aux savoir-faire mondialement reconnus. Ensemble, nous pouvons remettre au DOE des données industrielles fiables sur les coûts, le calendrier, et sur le business plan pour déployer le cycle fermé aux Etats-Unis, comme option privilégiée à la gestion des combustibles usés” a déclaré Michael McMurphy, Président d’Areva Inc.

L’unité de traitement a pour vocation de récupérer les matières valorisables contenues dans les combustibles nucléaires usés et de les recycler dans un nouveau combustible qui produira de l’électricité dans le réacteur de génération avancée.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter