FNE qualifie de décevante la synthèse de l’atelier déchets du Grenelle

poubelles_2.jpgDans le cadre de la préparation au Grenelle de l’Environnement, des groupes de travail ont été organisés ainsi que deux inter-groupes. L’un était consacré aux OGM et l’autre aux déchets. A l’issue de la dernière réunion de cet atelier de travail, une synthèse a été dégagée. C’est justement cette synthèse que l’association France Nature Environnement remet en cause.

Pour France Nature Environnement, à l’issue de la nouvelle réunion de l’atelier déchets du Grenelle de l’environnement de ce 25 septembre, la synthèse proposée à la discussion « est très décevante. »

Pour Nathalie Villermet, membre de l’association, « les mesures retenues ne relèvent que du volontariat. Les leviers fiscaux incitatifs ont disparu, ainsi que les mesures « contraignantes ». Beaucoup « d’incitations » sont proposées, mais aucun mode de financement de ces mesures n’est évoqué. Ces mesures ne sont que des incantations qui ne peuvent permettre de lancer de nouvelle dynamique

Les mesures concrètes ?

Par exemple, le recyclage des déchets organiques, comme le précise la synthèse proposée par l’atelier déchets “doit bénéficier d’un soutien accru“. Quelle conséquence concrète attendre de cette proposition ?

Pénélope Vincent-Sweet membre du directoire du réseau Déchets remarque que « les rapporteurs du groupe Grenelle savent-ils que depuis 2006 un plan national du compostage domestique a été publié par le ministère de l’Environnement et du Développement Durable et que, malheureusement, rien n’a débouché depuis, faute de moyens ? Le comité de pilotage de ce plan ne s’est jamais réuni. Et là, ce n’est qu’un exemple.»

Une “rupture” encore espérée

France Nature Environnement a décidé de faire entendre sa voix avec force dans “l’ultime espoir de pouvoir inscrire dans ce Grenelle des mesures incitatives, de réelles ruptures, comme l’a demandé notre président de la république, lors de sa campagne pour la présidentielle“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter