A Beauvais aussi, l’eau fait débat

beauvais_carte.JPGA l’occasion du prochain conseil municipal qui se tiendra vendredi prochain, la ville de Beauvais, dans l’Oise débattra de la gestion du service de l’eau. Or, sur ce point, majorité et opposition divergent.

Alors que Caroline Cayeux, maire de Beauvais devrait en effet proposer vendredi, au cours du conseil municipal, de confier pour un an à Veolia la gestion de l’eau de la ville, dans le cadre d’une délégation de service public.

Autant dire que cette annonce pourrait mettre le feu aux poudres de l’opposition. Cette dernière milite en effet depuis plus d’un an pour une gestion de l’eau en régie municipale, voire intercommunale. Cette formule pourrait selon les membres de cette opposition municipale, faire réaliser à la ville une économie de 20% sur le prix de l’eau dans la commune.

L’opposition réclame un débat public

Nous protestons contre la précipitation avec laquelle on nous soumet ce dossier“, explique le communiste Thierry Aury dans les colonnes du “Parisien”. “L’eau est un sujet important qui aurait mérité l’organisation d’un vrai débat public contradictoire. Nous demandons le report du vote“.

Mais un éventuel report du dossier de la gestion de l’eau après les prochaines élections municipales n’est pas du goût de Caroline Cayeux. Selon elle, “nous l’avons écoutée (l’opposition) sur ce dossier de l’eau et largement. Nous nous sommes donné le temps de faire une étude comparative entre gestion en régie et contrat de délégation de service public. Aujourd’hui, nous sommes arrivés au bout de la procédure. Ce dossier peut être présenté et voté”.

La mairie fait confiance à Veolia

Selon la majorité municipale, il ne fait donc aucun doute que l’offre de Veolia soit la meilleure. Selon les études réalisées, le prix du m3 reviendrait à 0,931 euros en 2008, alors qu’une gestion en régie municipale ferait monter le prix à 0,965 euros le m3. De plus, la majorité semble craindre des risques sanitaires en cas de gestion par une régie municipale.

L’opposition organise donc un débat public demain à 20 h pour débattre du sujet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter