Création d’une plateforme pour l’énergie nucléaire durable

nucleaire_01.jpgEntre 2000 et 2050, la consommation mondiale d’énergie devrait doubler et l’énergie nucléaire restera un élément clé des futurs systèmes à faible émission de carbone. L’Europe dispose du premier secteur nucléaire dans le monde, un tiers de son courant électrique étant produit par des centrales nucléaires. Pour préparer l’avenir et maintenir l’avance européenne dans ce secteur, une plateforme technologique pour l’énergie nucléaire durable a été mise en place aujourd’hui à Bruxelles.

Cette plateforme vise à réunir chercheurs et entreprises afin de définir et de mettre en ?uvre un agenda stratégique de recherche et la stratégie de déploiement correspondante. Cette plateforme technologique encouragera une démarche nouvelle et entièrement intégrée en matière de recherche en Europe. Sa mise en place vient à point nommé, puisque la Commission élabore actuellement un plan stratégique européen pour les technologies énergétiques.

Pour les pays qui font le choix du nucléaire, cette énergie contribuera pour une très large part à la solution des problèmes de la sécurité de l’approvisionnement et de la réduction des gaz à effet de serre“, a déclaré M. Janez Poto?nik, membre de la Commission chargé de la science et de la recherche.

Il est clair qu’en ce qui concerne l’énergie nucléaire, nous devons répondre à deux préoccupations importantes: garantir sa compétitivité économique, mais surtout la rendre aussi neutre que possible sur le plan de l’environnement et de l’héritage que nous transmettons aux générations futures. La recherche peut fournir une réponse à ces préoccupations, notamment en ce qui concerne l’innovation et la prochaine génération de centrales nucléaires, avec une sûreté et une efficacité accrues, une réduction notable des déchets nucléaires et des solutions de recyclage et de stockage durables“.

Dialogue sur la sécurité et les déchets

La plateforme technologique européenne réunit toutes les parties prenantes à l’énergie nucléaire pour mettre en ?uvre leurs idées quant au développement futur du secteur et déterminer quelles recherches sont nécessaires pour les mettre en pratique. Elle fournira des recommandations et des conseils de spécialistes à la Commission européenne et aux gouvernements nationaux pour aider à définir et à concentrer les efforts et les budgets sur des priorités qui font l’objet d’un consensus à l’échelon communautaire.

Cela renforcera la base scientifique de l’Europe et incitera au dialogue sur des problèmes cruciaux tels que la gestion des déchets et la sécurité et la protection des populations en ce qui concerne les risques radiologiques, une démarche essentielle pour montrer au grand public que ces problèmes sont traités de manière adéquate.

La plateforme technologique a été lancée vendredi au cours d’une conférence à laquelle participent M. Janez Poto?nik ainsi que M. Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé de l’énergie, et M. Alaing Bugat, le directeur général du Commissariat à l’énergie atomique français.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter