Le logement tue 3 000 personnes par an

hopital_sante.jpgDans l’hexagone, les bâtiments sont responsables de 3 000 morts par an. En cause : l’isolation, le monoxyde de carbone, l’amiante, les formaldéhydes, l’humidité…

Sans être alarmiste, en prenant les fourchettes les plus basses, le simple fait d’occuper des bâtiments en France, c’est trois mille morts par an !“, a déclaré Suzanne Déoux, médecin ORL spécialisé en médecine environnementale, au quotidien “L’Est Eclair” du 18 septembre.

Selon ce professionnel de la santé, les formaldéhydes présents dans le bois aggloméré, les colles…, aggravent les problèmes respiratoires, l’humidité favorise le développement des acariens. Une mauvaise isolation qui empêche le renouvellement de l’air, renforce l’action néfaste de polluants comme l’amiante ou les formaldéhydes, et de l’humidité.

“Un enfant inhale 2 fois plus de polluants qu’un adulte”

La population la plus vulnérable, ce sont les 150 000 enfants en crèche et les 6,5 millions d’élèves. Un enfant inhale deux fois plus de polluants qu’un adulte en respirant le même air“, a ajouté Suzanne Déoux.

En 2001, une étude a été menée en France par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur sur 11 écoles. Cette enquête a montré que ces établissements ne respectaient les renouvellements d’air réglementaires de 15 m3 par heure et par personne. Le débit maximum observé dans l’échantillon d’écoles inspectées était de 10 m3.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter