La contrefaçon chinoise touche l’eau minérale

bouteilles_eau.jpgPékin met en place un système de contrôle de la qualité de l’eau destiné aux consommateurs d’eau en bouteille afin de vérifier son authenticité. Ce dispositif devra être opérationnel cet été pour les JO.

Une source anonyme aurait révélé dernièrement au quotidien chinois, le Beijing Times, que presque la moitié de l’eau en bouteille vendue à Pékin ne serait pas de l’eau minérale mais de l’eau contrefaite. Cette eau serait commercialisée sous le nom de marques d’eau minérale et le plus souvent en bonbonnes de 20 litres.

Déjà, le bureau de la qualité de l’eau à Pékin avait reçu des plaintes “disant que certains petits vendeurs tromperait les clients en leur vendant de la fausse eau de marque”.

Les autorités ont donc décidé de mettre en place un label d’identification électronique unique, garant de la traçabilité de l’eau. S’il a un doute sur la provenance de son eau minérale, l’acheteur pourra ainsi s’assurer de son authenticité en consultant un site Internet ou en sollicitant l’envoi d’un SMS. Mais l’échéance des JO de Pékin à l’été 2008 obligent les autorités à agir au pus vite afin de régler ce fâcheux problème. Ainsi, si 28 marques ont d’ores et déjà adopté ce label, il devrait être étendu à toutes les autres d’ici mars 2008.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter