Vietman : 2 missions ministérielles sur les déchets hospitaliers

sante_piqure.jpgAprès la découverte d’un trafic de déchets hospitaliers dans un des plus grands hôpitaux vietnamiens, “Le Courrier du Vietnam” révèle que le ministère de la santé du pays vient de créer 2 missions chargées de contrôler le traitement des déchets hospitaliers.

Ces 2 missions qui regrouperont aussi bien des policiers que des experts devront vérifier le bon respect de la règlementation en matière de collecte, de triage et de traitement des déchets hospitaliers. Elles suivront aussi la bonne exécution des conventions signées entre les hôpitaux et les incinérateurs spécialisés en la matière. Elles devront donc faire la chasse aux types de trafics découverts il y a quelques semaines à Hanoï.

Il s’agit également pour le pays de réorganiser le système de traitement de ces déchets. Ainsi, avec l’aide de la France, il entend moderniser les technologies de traitement, en mettant en place une méthode de traitement par hautes températures en étuve avant enfouissement, méthode nettement moins onéreuse que l’incinération.

De plus, le pays doit réorganiser le traitement par les incinérateurs de l’usine de la Compagnie de l’environnement urbain de Hanoï. Cet incinérateur ne traite que 2,2 tonnes de déchets alors même qu’il dispose d’une capacité de traitement de 4,8 tonnes. Le gouvernement pourrait alors envisager le traitement des déchets des provinces avoisinantes dans la capitale.

Bientôt des inspections inopinées

Enfin, des groupes spéciaux seront créés. Ils seront chargés de réaliser des inspections inopinées de la collecte, du transport et du traitement des déchets dans les établissements hospitaliers.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter