Pas-de-Calais : “cas groupés” de légionellose

pas_de_calais.jpgHier matin, la préfecture du Pas-de-Calais a fait le point sur les huit cas de légionellose qui se sont déclarés dans le département.

Etant donné que l’origine de la légionellose reste inconnue et que les recherches continuent, les autorités préfèrent parler de “cas groupés” plutôt que d’épidémie.

Il n’y a pas de source identifiée commune à tous les cas. Les cas sont proches géographiquement et dans le temps, c’est vrai, mais aujourd’hui on ne peut pas encore parler d’épidémie“, a expliqué à la presse Christophe Heyman, ingénieur de la cellule interrégionale d’épidémiologie.

Le week-end dernier, un homme de 85 ans résidant à Courcelles-les-Lens et une femme de Courrières ont été hospitalisés. Il s’agit du huitième cas de légionellose recensé depuis deux semaines dans le département.

Mercredi, la légionellose a été décelée chez une personne âgée habitant Harnes. Cette commune est proche des précédents lieux où la maladie a été mise en évidence. Il semblerait que chez ce patient, les symptômes se soient manifestés depuis le début du mois.

Une propagation inquiétante

Si l’évolution de l’état de santé des malades se veut rassurant, la propagation de la maladie inquiète. “On attend ce mercredi des résultats des analyses faites chez les patients et sur les tours aéroréfrigérantes pour faire une communication plus détaillée jeudi“, a déclaré Georges Bos, chargé de la communication à la préfecture du Pas-de-Calais.

Pour le moment, il est impossible de prévenir de nouvelles contaminations. “Ce qui nous préoccupe, c’est de savoir d’où ça vient. Comme on ne trouve pas, on ne tire pas de conclusion hâtive“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter