EDF, candidat à l’exploitation d’une centrale nucléaire bulgare

Bulgaria.jpg6 candidats convoiteraient la centrale de Belene, en Bulgarie. Ces sociétés sont en concurrence pour prendre 49% de la société qui exploitera le futur site.

La concurrence sera rude puisque “les plus grands groupes énergétiques européens sont sur les rangs“. Selon le quotidien économique “Les Echos” paru aujourd’hui, le français EDF, est en concurrence avec l’italien Enel, le tchèque CEZ, Electrabel (filiale belge de Suez), et les allemands E.ON et RWE.

Les 6 groupes sélectionnés devront présenter leurs dossiers le 24 septembre au plus tard. L’appel d’offre concerne la gestion de la centrale nucléaire de Belene, qui comprendra deux réacteurs à eau pressurisée de 1 000 mégawatt chacun.

La société “Belene Power Company” sera créée pour assurer la gestion du site. Nek, la compagnie nationale bulgare détiendra 51% des parts. Les 49% restants seront cédés par le gouvernement bulgare à un partenaire étranger. L’italien Enel a déjà fait savoir qu’il était prêt à investir 800 millions d’euros.

Construction prévue depuis 30 ans

Dans les années 70, la construction d’une seconde centrale nucléaire bulgare avait été envisagée. En 1981, le gouvernement bulgare avait choisi d’implanter la nouvelle unité sur le site de Belene. Les travaux qui ont commencé en 1987 se sont arrêtés en 1990, pour manque de financement.

En 2002, le gouvernement bulgare a “relancé le projet en votant une nouvelle loi sur l’énergie nucléaire“. En novembre 2006, la construction a été confiée au groupe public russe Atomstroyexport. La société russe devra sous-traiter certains éléments au français Areva.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter