Une école HQE ouvrira dans le Val-de-Marne

Val_de_Marne.jpgDans la banlieue parisienne, les élèves du groupe scolaire Jean-Louis Marquèze à Limeil-Brévannes pourront bientôt bénéficier d’un établissement “haute qualité environnementale” (HQE).

Après les vacances de la Toussaint, les élèves de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne, pourront rejoindre leur nouvelle école. En attendant de rejoindre leur nouvelles classes, les enfants étudient dans des préfabriqués. Une fois terminé, ce bâtiment d’une surface de 3 000 m2, accueillera 12 classes qui profiteront de l’un des premiers établissements respectueux de l’environnement.

Avec une orientation plein sud, des panneaux solaires et des baies vitrées à triple vitrage qui laissent la lumière naturelle rentrer, l’école sera autosuffisante en énergie. Elle consommera moins d’énergie qu’elle n’en produira. Ce projet s’inscrit dans un programme axé sur le développement durable depuis le début des années 2000.

6 millions d’euros

Face à la croissance de la population dans ce quartier pavillonnaire, la commune avait besoin de s’équiper d’une école supplémentaire. Le maire, féru d’écologie, a saisi l’occasion pour ne pas construire un simple bâtiment supplémentaire“, a expliqué Pierre Costi, directeur général adjoint d’Auris, société mandatée par la ville.

Il y a 3 ans, la mairie a fait appel à un spécialiste afin que le projet réponde à la norme HQE. Le chantier revient à près de 6 millions d’euros. Cependant, le bâtiment pourra en financer une partie. En effet, grâce à ses panneaux solaires plus de 70 000 kWh par an seront produits. Le bâtiment qui consommera 23 000 kWh revendra le reste à EDF, à raison de 0,55 centime d’euro le kWh.

Sensibilisation aux questions environnementales

L’école sera ventilée grâce à un système “double flux” qui récupèrera la chaleur contenue dans l’air pour la rejeter à l’extérieur. La géothermie permettra d’assurer le chauffage des pièces L’école récupèrera également les eaux de pluie afin d’assurer l’arrosage des espaces verts. “Un panneau d’affichage électronique permettra de suivre jour après jour la consommation énergétique des locaux. Les élèves s’approprieront ainsi l’outil“, a souligné Pierre Costi.

L’objectif est de sensibiliser les usagers de l’établissement aux questions environnementales. Pour la mairie de Limeil-Brévannes, ce projet “ne représente que la première pierre d’un important édifice“. La commune souhaite construire, par la suite, une zone écologique baptisée “quartier des Temps durable“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter