Nucléaire : Nicolas Sarkozy souhaite que l’Allemagne suive l’exemple français

centrale_allemagne.jpgHier, Nicolas Sarkozy, président français, a invité l’Allemagne à suivre la France, qui donne la priorité au nucléaire.

J’aimerais que la France et l’Allemagne aient des ambitions qui aillent dans le même sens“, a déclaré Nicolas Sarkozy, qui a souligné que les énergies renouvelables et le nucléaire devaient se compléter.

On ne peut rester en Europe face à une situation où, dans un siècle il n’y aura plus de gaz, où dans 30 ou 40 ans, il n’y aura plus de pétrole. Il n’y a personne qui peut imaginer que les éoliennes serviront à faire tourner toute l’Europe. (…) C’est une question qu’il faut poser. L’énergie, c’est le devoir de l’Europe, je veux une politique de l’énergie européenne“, a-t-il ajouté.

Pour Nicolas Sarkozy, il est “difficile d’avoir un choix d’un côté en France et un choix différent de l’autre côté en Allemagne“, sans pour autant “s’immiscer dans un débat politique intérieur allemand“.

Sortie du nucléaire à l’horizon 2020

Pour Sigmar Gabriel, ministre allemand de l’Environnement, la position adoptée par Nicolas Sarkozy sert essentiellement les intérêts français. “Mais ceux-ci ne sauraient être le critère de la politique européenne en matière d’énergie et de protection du climat“, a-t-il déclaré.

Angela Merkel, personnellement favorable au nucléaire, s’était engagée à renoncer à cette énergie. Le contrat de la “grande coalition” entre conservateurs et sociaux-démocrates prévoit la sortie du nucléaire à l’horizon 2020. Elle ne peut donc pas se permettre de rompre cet accord.

Selon l’association écologiste Greenpeace, “au lieu de donner des leçons à l’Allemagne, la France ferait mieux de s’inspirer de son exemple“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter