Paris se dote d’un “plan climat” ambitieux

Blason_paris.jpgTout comme les autres pays européens, la France s’est engagée à respecter le protocole de Kyoto et à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). La France souhaiterait qu’en 2010, ses émissions de gaz à effet de serre ne dépassent pas le niveau atteint en 1990, soit 565 millions de tonnes équivalent CO2.

Pour respecter ses engagements, l’Etat a publié en 2004 un Plan Climat National. Ce document regroupe des mesures qui devraient permettre d’économiser 54 millions de tonnes de CO2 par an et incite les collectivités locales à mettre en place des Plans Climat Territoriaux.

Paris est l’une des villes qui souhaite s’investir dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Son futur “plan parisien de lutte contre le dérèglement climatique” fixe des objectifs ambitieux contre le réchauffement climatique.

Réduire les GES de 30% en 2020

En effet, selon l’AFP, la ville espère réduire en 2020 de 30% les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique du parc municipal (véhicules, bâtiments publics, HLM…), par rapport à 2004. Le plan souhaite également atteindre 30% d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique du parc municipal. Sur l’ensemble du territoire parisien, l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 25%, alors que l’objectif européen est de 20%.

La ville souhaite que toutes les constructions neuves respectent une norme de 50 KWh par an au m2, soit deux fois moins que ce qui est actuellement autorisé par la loi. Pour les rénovations de bâtiments existants, l’objectif sera de 80 kWh par an au m2, alors que les 96 000 immeubles parisiens consomment actuellement 300 kWh par an au m2 en moyenne. De plus, une rénovation thermique des 3 000 équipements publics est prévue.

D’ici à 2020, la capitale souhaite économiser 220 000 tonnes équivalent CO2 en rénovant un quart du parc social, soit 55 000 logements “énergivores”. De plus, 300 immeubles privés pourront, dans un premier temps être réhabilités, avec des aides aux copropriétés pour un diagnostic énergétique et des travaux d’isolation subventionnés.

Acquérir des véhicules hybrides

Le plan comporte d’autres engagements. La ville souhaite réduire de 10 % en 3 ans la flotte municipale de véhicules, acquérir des véhicules hybrides, faire disparaître dès l’année prochaine les sacs plastiques. Le plan souhaite également qu’en 2010, 20% des produits servis dans les cantines et les restaurants administratifs soit “bio”. La ville envisage également une baisse de 15% en 2020 de la production de déchets.

Ce “plan parisien de lutte contre le dérèglement climatique”, qui devait être initialement débattu en juillet dernier. Ce texte sera envoyé dans les conseils d’arrondissement, avant d’être débattu en commission et éventuellement amendé, puis soumis les 1er et 2 octobre au Conseil de Paris.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter