Les transporteurs routiers jouent le jeu du Grenelle

camion.jpg“Les Echos” d’aujourd’hui font part de la décision des transporteurs routiers de marchandises de participer à leur manière au “Grenelle de l’Environnement” et à la lutte contre le réchauffement climatique.

A l’occasion demain, de la réunion du groupe “lutter contre le changement climatique et maîtriser l’énergie“, ils devraient faire part d’un certain nombre de propositions élaborées par la Fédération nationale des transports routiers (FNTR).

Ces propositions viserait à réduire la consommation de carburant, diminuer le nombre de camions sur les routes, développer l’utilisation des biocarburants et des poids lourds “propres“. La FNTR estime que l’application de ces mesures pourrait permettre la réduction d’un tiers, soit environ 12 millions de tonnes, les quantités de CO2 produites par les poids lourds.

Une vitesse réduite

Mais la mesure principale serait celle qui consiste à réduire la vitesse des camions sur les routes de 90 à 80 km/h. Cette réduction de la vitesse associée à l’interdiction de dépassement permettrait à elle seule l’économie de 1,5 million de tonnes de CO2 chaque année.

Les transporteurs font donc un pas important dans la lutte contre le changement climatique. Cependant, selon “Les Echos”, cette bonne volonté pourrait ne pas être récompensée puisque la taxe sur les poids lourds, vivement critiquée par les transporteurs routiers reste une des pistes privilégiée par le gouvernement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter