Les Verts veulent se réformer à Quimper

verts.jpgC’est aujourd’hui que débute l’Université d’été des Verts qui se tient jusqu’à dimanche à Quimper. Dominique Voynet, la candidate du parti aux dernières élections présidentielles souhaite qu’à cette occasion le parti aille “au-delà du toilettage” de ses statuts.

Elle estime en effet que le parti doit “revoir sa façon d’aller au devant de la société et de faire de la politique“, en sortant “des dogmes et des têtes de chapitre“. “On a perdu de la créativité, du potentiel d’innovation“. Selon elle, il faut prendre leçon des dernières présidentielles, et notamment de la victoire de Nicolas Sarkozy qui “incarnait le volontarisme en politique” et “la fidelité à un projet“.

Daniel Cohn-Bendit, le co-président du groupe Vert au Parlement européen s’exprime lui aussi sur le nécessaire changement dans le fonctionnement du parti. “Il y a chez les Verts une tendance libertaire à aimer le bordel, mais face à l’urgence et pour se rendre plus compréhensibles, il faut repenser ce type de fonctionnement“. Il reste cependant très circonspect sur la capacité des Verts tels qu’ils sont, à “faire la réforme” indispensable, du fait d’un climat de “suspicion générale“.

Alors que pour Noël Mamère, député Vert, “il faut mettre la problématique écologique au centre de la politique“, Denis Baupin, l’adjoint Vert au maire de Paris résume quant à lui la situation en notant que “tout le monde a compris avec la présidentielle que le boulet est passé très près“. Pour rappel, Dominique Voynet avait obtenu 1,57% des suffrages au printemps dernier.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter