Energie nucléaire : nouveau succès en Chine pour Alstom

chine_drapeau.jpgAlstom a remporté une commande d’un montant de 135 millions d’euros auprès du groupe industriel chinois Dong Fang Electric Company pour la fourniture de quatre turbines à vapeur de 1000 MW et de leurs alternateurs pour l’îlot conventionnel d’une nouvelle centrale nucléaire qui sera construite à Hong Yan He, dans la province du Liaoning, dans le nord de la Chine.

Cette commande fait suite à l’accord conclu avec China Nuclear Power Engineering Co (CNPEC), une filiale du producteur chinois d’électricité China Guangdong Nuclear Power Co (CGNPC), et Dong Fang portant sur la conception, la fabrication et la fourniture d’îlots conventionnels comprenant une turbine à vapeur “Arabelle”, un turbo-alternateur, un condenseur et des séparateurs-surchauffeurs.

Le modèle retenu pour cette centrale nucléaire de “génération 2,5” est basé sur celui en cours d’installation dans le projet d’extension de la centrale de Ling Ao 2, qui fait l’objet d’un contrat signé en mai 2005. Alstom est le partenaire industriel de CGNPC et de Dong Fang depuis la construction de Daya Bay, la première centrale nucléaire chinoise de grande capacité, il y a vingt ans.

Continuer à participer au programme nucléaire chinois

Patrick Kron, Président-Directeur Général d’Alstom, a déclaré : “Cette nouvelle commande met Alstom et son partenaire Dong Fang Electric Company dans une bonne position pour continuer à prendre part au programme nucléaire ambitieux de la Chine. Ce projet, qui repose sur la fiabilité reconnue de la technologie de turbines à vapeur “Arabelle” d’Alstom confirme le leadership du Groupe dans la conception et l’intégration des îlots conventionnels de centrales nucléaires, tant en Chine que dans le reste du monde“.

Alstom est le numéro un mondial pour la fourniture d’îlots conventionnels de centrales nucléaires, avec 178 unités installées représentant plus de 30% du parc mondial. Alstom a été également retenu pour construire la plus grande turbine à vapeur au monde, d’une puissance de 1700 MW, et son alternateur, destinés à la centrale nucléaire de Flamanville en France.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter