Haute-Marne : Terra Innova valorise les déchets des carrières

carriere.jpgTransformer les chutes de pierre en parpaings et granulat pour le BTP, c’est le pari de Terra Innova, qui vient de débuter la construction de son usine de valorisation en Champagne Ardenne. Une valorisation originale qui pourrait créer à terme près de 150 emplois sur le site de Prauthoy, en Haute-Marne.

Annoncé au début de l’année, le permis de construire obtenu, le projet de Terra Innova est désormais en train de sortir de terre. Et les choses ne devraient pas trainer car le début de production est déjà prévu pour octobre prochain. L’ensemble du projet représente un investissement compris entre 4 et 5 millions d’euros.

Des avantages multiples

Pour Harry Ernest Wiler von Rickenbach, directeur de Terra Innova, l’entreprise bourguignonne à l’origine du projet, le processus de traitement des déchets de pierres “maison” comporte beaucoup d’atouts. Tout d’abord éliminer des tonnes de déchets qui encombrent les carrières environnantes. Ensuite, valoriser ces déchets en utilisant peu d’eau et peu d’énergie. Enfin, proposer une nouvelle matière aux propriétés très compétitives par rapport au sable, de plus en plus rare et cher.

Pour son promoteur, Terra Innova proposera un granulat à faible densité, jusqu’à 40% moins lourd que le sable, mais à plus forte résistance. De plus, pour Harry Ernest Wiler von Rickenbach, le granulat qui sortira de l’usine de Prauthoy aura également des propriétés isolantes. Et au final, relativement modérés, les coûts de production devraient permettre de proposer des prix compétitifs.

140 000 tonnes par an

Un laboratoire travaille depuis le début de l’année à la mise en place du processus de production. A terme, l’objectif visé est le recyclage de 140 000 tonnes de chutes de pierres par an. La production devrait alimenter la filière du BTP en parpaings “maison” et granulat en France mais aussi en Allemagne, en Belgique et en Grande-Bretagne.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter