Antilles : Christian Estrosi constate les dégâts

martinique.JPGC’est l’heure du bilan en Martinique et en Guadeloupe après le passage du cyclone Dean. Le secrétaire d’état à l’Outre-mer, Christian Estrosi, s’est rendu sur place ce week-end afin d’évaluer l’étendue des dégâts.

C’est en Martinique que le plus de dommages sont à constater: bananeraie dévastée, plages englouties, mais aussi le réseau électrique endommagé, avec 105 000 clients d’EDF privés d’électricité (ainsi que 34 000 en Guadeloupe). EDF a aussitôt envoyé du peronnel de métropole afin de rétablir le service au plus vite.

Le réseau de distribution d’eau potable a également été touché du fait des coupures d’électricité. En effet, plusieurs unités de production ne peuvent plus répondre à la demande. La régie martiniquaine de distribution d’eau a donc du réaliser des coupures tournantes afin de pouvoir approvisionné certains quartiers jusqu’alors privés d’eau potable.

Des mesures de “secours d’extrême urgence”

Christian Estrosi a confirmé à l’issue de son voyage la mise en place de “secours d’extrême urgence” pour les sinistrés. Il a également engagé la procédure de classement de la situation en catastrophe naturelle ainsi que le déblocage d’un fond de secours destiné à “alléger les conséquences des dommages subis par le patrimoine non assuré des particuliers, des entreprises à caractère artisanal ou familial ainsi que des exploitants agricoles pour leurs pertes de fonds et de récoltes”.

Enfin, selon un premier bilan, l’estimation des dégâts s’élèverait à “environ 250 millions d’euros“. Dean quant à lui continue sa route vers le Mexique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter