Brest mise sur le développement durable

brest.jpgLe port du Moulin Blanc à Brest mise sur le développement durable. Après avoir obtenu le pavillon bleu des ports de plaisance qui mènent une politique d’environnement de qualité, le port brestois a mis en service une cale de carénage autonettoyante. Cet exemplaire unique en Europe permettrait de récupérer 80% des polluants sous forme de boues.

Le carénage est une opération assez polluante. La réglementation oblige à traiter les effluents et à récupérer les eaux de ruissellement. Grâce à la cale brestoise, lorsque la coque d’un bateau est nettoyée et repeinte, les peintures et revêtements sont collectés. Des buses nettoient la zone de travail avec une lame d’eau qui sera par la suite retraitée.

Le port du Moulin Blanc a également adopté le tri sélectif des ordures. Celui-ci est adapté à la plaisance. Ainsi, en plus des bacs destinés à la collecte du verre et des cartons, d’autres bacs permettent de collecter les huiles, les restes de peintures, les filtres, les batteries, les aérosols… Les piles et les fusées de détresse sont elles aussi récupérées. Le port n’est cependant pas la seule installation qui agit en faveur de l’environnement.

Aérogare résolument “écolo”

La conception de la nouvelle aérogare de Brest s’inscrit aussi dans une ligne de développement responsable. Ainsi, l’eau de pluie pourra être récupérée et des matériaux durables comme l’acier et le verre seront utilisés. L’isolation sera également renforcée et la luminosité du bâtiment sera étudiée de façon à limitée les dépenses énergétiques.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter