ONU : lutter contre le réchauffement climatique

onu.JPGLors de la seconde journée sur les changements climatiques organisée par l’Organisation des Nations Unis (ONU), plusieurs représentants des pays membres ont estimé que les changements climatiques nécessitaient des actions concrètes.

Mukhdoom Faisal Saleh Hayat, Ministre de l’Environnement pakistanais, a déclaré que les changements climatiques exigeaient une action d’urgence, et ce, à l’échelle mondiale. Il a également appelé les États, s’ils ne l’ont pas encore fait, à ratifier la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ainsi que le Protocole de Kyoto.

Il a ajouté que “les pays développés ont une responsabilité propre à procéder à une réduction importante des gaz à effet de serre“. Selon lui, “les pays développés doivent en particulier aider financièrement les pays en développement à s’adapter aux changements climatiques“.

Agir ensemble

Ricardo Lagos, Envoyé spécial du Secrétaire général sur les changements climatiques a noté que les changements climatiques touchaient particulièrement les pays confrontés aux plus grandes difficultés. Selon lui, ce qu’il manque, c’est la “décision politique pour y faire face“. Il a ajouté qu’il est “nécessaire d’agir avec fermeté et justice“.

Pour le représentant du Portugal qui parle au nom de l’Union européenne, “la menace mondiale des changements climatiques exige une réponse mondiale”. Il a rappelé l’engagement de l’Union européenne dans la réduction des gaz à effet de serre. “L’Union européenne est prête à s’engager à réduire de 30% ces émissions si d’autres pays développés effectuent des réductions comparables et que des pays en développement économiquement plus avancés s’engagent, de manière adéquate, à de telles réductions“, a-t-il indiqué.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter