Venezuela: Recensement des utilisateurs de produits dangereux

venezuela_carte.JPGLe Ministère de l’environnement vénézuélien a mis en place le registre des activités susceptibles de dégrader l’environnement (RASDA). Ce dernier recense plus de 3.000 entreprises qui utilisent des substances dangereuses.

En 3 ans, nous avons enregistré plus de 3.000 entreprises qui utilisent des substances, matières et déchets dangereux sur l’ensemble du territoire“, a expliqué le directeur général de la qualité de l’environnement, Vladimir Valera.

Entreprises visées

Les personnes ont eu des difficultés à comprendre que non seulement les entreprises qui transportent, mais également celles qui manipulent des substances et des déchets dangereux devaient être répertoriées.

Parmi les activités concernées, le fonctionnaire du Ministère de l’Environnement a mentionné les sociétés de transport, de traitement et de stockage des déchets dangereux. Il a également expliqué que ce registre est inclus dans la loi de 2001 sur les substances, matières et déchets dangereux. “Cette norme indique que toute personne physique ou morale qui prétend exercer une activité précédemment citée doit être inscrite et autorisée par le Ministère de l’Environnement“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter