L’Europe va aider le Kenya

Kenya.JPGLa Commission européenne vient d’accorder une aide humanitaire de 5 millions d’euros aux populations vulnérables du nord du Kenya touchées par la sécheresse et confrontées à la précarité des moyens d’existence et à une crise alimentaire.

Cette aide bénéficie à plus de 3,5 millions d’éleveurs nomades et de «nomades réfugiés» pour lesquels ce mode de vie rurale n’offre plus aucun moyen de survie. L’aide humanitaire de la Commission s’efforce de répondre à leurs besoins alimentaires et sanitaires, en matière d’eau et d’assainissement, de santé publique et d’hygiène.

Les nouveaux fonds s’ajoutent à l’aide alimentaire de la Commission – représentant un montant de 4 millions d’euros pour la seule année en cours – et à l’aide fournie par la Commission pour améliorer la prévention des situations de sécheresse dans l’ensemble de la Corne de l’Afrique, cette aide couvrant sept pays, dont le Kenya. Toutes les ressources transiteront par le service d’aide humanitaire de la Commission (ECHO), qui relève de la compétence du Commissaire Louis Michel.

Le Kenya, pays de contrastes

Louis Michel, Commissaire européen responsable du développement et de l’aide humanitaire, a fait la déclaration suivante: «Pour de nombreux Européens, le Kenya représente une magnifique destination touristique, mais le pays est aussi plein de contrastes. Le nord du Kenya, notamment, est confronté à des besoins humanitaires urgents. La Commission européenne et son service d’aide humanitaire, ECHO, sont fermement résolus à apporter leur contribution pour que cette situation chronique qui existe dans le nord ne se transforme pas en véritable crise humanitaire

Les marges de précipitation entre une «bonne année» et l’absence totale de pluie sont si minces (100-150 mm par an) que de nombreuses régions, en particulier dans le nord du Kenya, sont constamment sur le “fil du rasoir” entre redressement et catastrophe humanitaire. Certaines populations pastorales ont perdu entre 60 et 80% de leur cheptel lors de la dernière sécheresse.

Contexte

Depuis 2005, la Commission européenne a soutenu des opérations d’aide humanitaire au Kenya pour un montant total de plus de 13 millions d’euros, y compris les fonds alloués ce jour.

La Commission accorde en outre une aide à l’ensemble de la région de la Corne de l’Afrique: 92 millions d’euros (depuis 2005) pour atténuer les conséquences de la sécheresse et plus de 96 millions d’euros d’aide alimentaire pour cette année (dont 4 millions d’euros en faveur du Kenya).

Les projets d’aide financés par la Commission sont mis en ?uvre par des organismes d’aide non gouvernementaux, les agences spécialisées des Nations unies et le mouvement de la Croix-Rouge/du Croissant-Rouge. ECHO dispose d’un bureau d’appui régional dans la capitale du Kenya, Nairobi. Il suit de près l’évolution de la situation humanitaire et contribue activement à la coordination des opérations de secours au niveau local. Il contrôle également l’utilisation des fonds humanitaires de la Commission.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter