• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Eau
  • >
  • Italie – Un kit plus rapide et plus économique pour l’analyse de l’eau

Italie – Un kit plus rapide et plus économique pour l’analyse de l’eau

italie_carte.JPGUn nouveau dispositif permettant de découvrir la contamination des eaux et des aliments a été inventé par un groupe de recherche du département de Biologie et du Laboratoire Interdépartemental de Microscopie Electronique de l’Université de Roma Tre.

Le groupe de recherche, guidé par Giovanni Antonini, a créé le dispositif MBS (Micro Biological Survey) capable de révéler la présence de bactéries sans l’utilisation d’un laboratoire et de personnel spécialisé. Ce dispositif se base sur un procédé de révélateur de couleurs et permet d’effectuer des analyses microbiologiques à un coût inférieur à une analyse effectuée par les méthodes actuelles (MPM, méthodes immunologiques et génétiques et autres méthodes colorimétriques). Toutes ces analyses sont validées par les normes internationales ISO.

L’échantillon à analyser est directement introduit dans des fioles (utilisables une seule fois) contenant le liquide réactif. Les fioles sont ensuite introduites dans un thermostat portable à une température de 37°C et contrôlées par un dispositif optique modulaire. Un tel dispositif permet la lecture de plusieurs échantillons en même temps à des intervalles de temps réguliers afin de vérifier d’éventuels changements de couleur du liquide des fioles. Cette méthode est d’une très grande simplicité, rapide et peu coûteuse.

Nous avons commencé les premiers tests du système MBS – explique le professeur Antonini – il y a trois ans à l’université à l’aide d’un groupe de jeunes chercheurs et grâce au soutien financier de la société FILAS SpA (société de la région Lazio qui finance le soutien au développement et à l’innovation des entreprises). Dès que nous nous sommes rendus compte de la possibilité de commercialiser ce produit, nous avons déposé un brevet et avons constitué la société MBS srl. Nous sommes donc devenus un des premiers spin-off universitaire du Latium grâce aux compétences de l’université Roma Tre et au soutien financier d’Invent SAS (société française qui investit dans des nouvelles entreprises de hautes technologies)“.

L’introduction sur le marché du produit est prévue pour la fin de l’année 2007. Les deux secteurs ciblés sont l’agroalimentaire et l’industrie pharmaceutique.

BE Italie numéro 56 (20/07/2007) – Ambassade de France en Italie
ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43646.htm

  • facebook
  • googleplus
  • twitter