Accueil / Communiqués / Energie / Quels sont les avantages et les inconvénients des ampoules LED ?

Quels sont les avantages et les inconvénients des ampoules LED ?

Les ampoules LED, ou lampes à diode électroluminescente, qui étaient auparavant principalement utilisées pour des voyants lumineux, servent aujourd’hui de plus en plus à l’éclairage. Elles sont brevetées depuis 1927, mais ce n’est qu’en 1962 qu’est inventée la toute première LED à spectre visible utilisable.

C’est l’électroluminescence d’un semi-conducteur qui produit de la lumière dans une ampoule LED GU10 (GU10 = système de fixation de l’ampoule). La lumière produite est puissante, bien que pas autant que les phénomènes de fluorescence (tubes ou ampoules fluocompactes). Etudions donc les quelques différents avantages et inconvénients de l’ampoule LED GU10, qui tendent à s’introduire de plus en plus dans notre vie quotidienne.

Les avantages d’une ampoule à diode électroluminescente

Tout d’abord, le rendement énergétique est bien plus intéressant que celui d’une de nos ampoules à incandescence, où seulement 5 % de l’énergie transmise ne va dans la lumière, tout le reste de l’énergie se perdant en chaleur. Avec une lampe à LED, la consommation électrique est plus faible, car le rendement énergétique est bien meilleur et par conséquent, l’ampoule chauffe moins.

La durée de vie de ces ampoules est très longue : elles peuvent tenir jusqu’à 100 000 heures (mais pour des raisons commerciales cette durée de vie est réduite à 1 000 heures seulement, ce qui ne reste cependant pas négligeable). De plus, elle ne s’arrêtent pas brutalement comme les ampoules à incandescence, mais leur efficacité se contente juste de diminuer progressivement. Elles sont par ailleurs plus sécurisées lorsqu’elles fonctionnent en basse-tension. Chose très importante également : ces ampoules ne produisent pas d’UV (qui a haute dose, on le sait, sont nocifs pour la santé humaine).

Contrairement aux lampes fluorescentes, plus communément appelées “néons”, les ampoules à LED ne s’allument pas par intermittence, évitant ainsi de créer un effet stroboscopique gênant si l’on se situe à faible distance.

Esthétiquement parlant, les lampes à diodes électroluminescentes offrent un large choix de couleurs et une vaste gamme de degrés de luminosité. Ainsi, la température peut être plutôt faible (blanc dit “léger”) : 3 500 à 4 500 K, ou au contraire elle peut être plus importante : 6 500 à 8 000 K (pour le blanc dit “ivoire”).

Les inconvénients d’une lampe à LED

Elles sont plus onéreuse que les lampes à incandescence, bien qu’elles tendent, sur la durée, à voir leur prix de vente diminuer. La lumière produite tire souvent vers le bleu, ce qui, selon les utilisateurs de ce type d’ampoules, confère une atmosphère assez froide aux intérieurs. Sachez qu’il existe cependant des ampoules de ce type dont la lumière tire plus vers le jaune. A leurs débuts, le rendu des couleurs était assez décevant, mais plus le temps passe et plus celui-ci est de qualité.

Dans une pièce à haute température, l’efficacité de l’ampoule diminue, empêchant sa montée en puissance. Par ailleurs, les LED à lumière bleue, selon l’intensité de leur puissance, peuvent endommager partiellement la rétine de l’oeil, si elles entrent dans le champ de vision. Veillez donc à choisir des ampoules à LED à tons plus chauds, dont le spectre est appauvri en lumière bleue.

Le contenu et les informations publiés dans les communiqués de presse relèvent de la pleine et entière responsabilité de leurs auteurs. Enviro2B ne saurait en aucun cas être tenu pour responsable des informations diffusées.

>> Diffusez vos communiqués sur Enviro2B

  • Brigoo

    Pour le moment je ne suis pas passé aux Led, je suis toujours à l’incandescente.

    Ils ont encore des stocks ici pour les intéresser:
    http://www.monde-ampoule.fr/

  • Ecla1reur

    @irisyak : en effet la technologie LED n’est pas encore mature pour tous les usages… il existe 1 ou 2 modèles sur le marché aujourd’hui pour remplacer des lampes incandescentes de 100W, mais les prix sont encore prohibitifs ! On pourra pour cet usage préférer les lampes halogènes éco certainement. Quant à “elles ne supportent pas la chaleur”, c’est un peu trop vague pour que je puisse donner un avis sur cette affirmation.
    @Clément : pour la question de l’obsolescence programmée, attention à ne pas confondre entre l’obsolescence programmée et la durée de vie nominale des produits ! si cette notion n’est pas très courante dans notre vie quotidienne (on ne sait pas pour combien de cycles de lavage est fait notre lave linge, ni pour combien de tartines est fait notre grille pain) il y a des produits pour lesquels on parle de durée de vie nominale, celle-ci est connue et fiable. Par exemple pour les batteries, on sait combien de cycles de charge/décharge elles supportent avant de perdre un certain pourcentage de leur autonomie, pour une courroie de distribution, on sait au bout de combien de km il faut la remplacer, etc. Pour les lampes c’est pareil : elles sont conçues pour durer un certain nombre d’heures et voilà. Ce nombre d’heures est calculé à partir de tests normatifs (les mêmes pour tout le monde).
    Et même “pire” pour les lampes : la réglementation impose une durée de vie minimale pour ces produits ! ce qui n’est pas le cas pour de nombreux autres…
    Bonne journée. ;-)

  • http://greengrowing.over-blog.com irisyak

    J’ai acheté des ampoules à LED. Elles ne supportent pas la chaleur. Je ne suis pas arrivé à les garder longtemps. En plus pour avoir l’équivalent d’une ampoule de 100 W en ampoule normale il en faut plusieurs à LED .. Il faut donc voir le niveau d’investissement!
    Il n’est jamais remboursé surtout si on songe à la complexité qui consiste à mettre trois douilles là où il n’en fallait qu’une. Pour ma part je considère que la technologie est loin d’être au point. Les luminaires vont évoluer dans l’avenir; j’attends les vrais changements durables; on n’y est pas encore.

  • http://www.smic-horaire.net Loïc

    Merci pour ce post, c’est vrai qu’on parle souvent des avantages des ampoules LED mais rarement de leurs inconvénients.

  • Clément

    Je ne peux qu’être d’accord avec les arguments d’ecla1reur vis à vis de ce qui a été énoncé par l’article et par les commentaires(préférer les ampoules incandescentes parce que les LED ne chauffent plus autant…).

    Je me permets de soulever quelques points supplémentaires:
    - l’obsolescence programmée pour les ampoules est bien connue. Je suis néanmoins étonné qu’ils n’annoncent que 1000h de vie là où des lampes fluocompactes “classiques” annoncent 5000h: coquille dans l’article?

    - La durée de vie d’une ampoule à LED correspond au temps qu’elle met à atteindre 70% de sa luminosité initiale, où elle est alors jugée “déficiente” (si vous lisez bien l’article, ils expliquent en effet que la luminosité diminue au fur et à mesure de son utilisation). Donc en soit, si vous souhaitez une petite source de lumière, rien ne vous empêche de continuer à l’utiliser après…!

    - D’ailleurs, ce ne seront généralement pas les LED qui seront mortes (c’est bien plus solide que 1000h ces petites bêtes), mais un composant du circuit électronique en amont qui aura été dimensionné pour durer X heures. Soit vous ne vous y connaissez pas et remplacez alors l’ampoule, soit vous changez le composant pour un autre mieux dimensionné.

    Et pour la petite info: le problème avec la couleur bleue n’est absolument pas dû aux LEDs en soit (le problème cité dans l’article existe pour TOUS les éclairages bleus et puissants. Pourquoi le bleu? Il me semble que c’est une longueur d’onde particulière qui endommage la rétine d’une certaine population, les enfants notamment), mais à la manière dont on fait de la lumière blanche avec une LED (led bleu + phosphate, à confirmer).

    En bref, lors d’un investissement pour des éclairages à LED, il faut réfléchir en terme d’investissement global, et pas instantané: plus cher à l’achat, certes, mais meilleure rendement énergétique et meilleure durée de vie…
    -> Éclairages moins chers sur la durée

    Après, tout dépendra de ce que vous achèterez: il y a du bon, du moins bon… Mais ça, ce n’est pas valable que pour les éclairages LED ;) , et c’est à mon avis le majeur problème actuel des LED: un cruel manque de norme sur les produits vendus.
    Je suis également curieux de savoir comment l’on recycle les produits toxiques précédemment cités, seule vraie contrainte d’avoir ce genre de produit dans les éclairages.

    @Gicquel: pour une journaliste scientifique, je trouve le site internet d’Annie Lobé ni très “journalistique” (quelle horreur cette mise en page), ni très “scientifique” (elle ne semble pas briller de ses connaissances sur l’électromagnétisme avec le vocabulaire qu’elle utilise…).
    Journaliste scientifique= “je rassemble des articles à vocation scientifique et j’en tire une pseudo-analyse?”: et si on trouve des articles d’autres médecins qui prétendent le contraire? -> Analyse qui tombe à l’eau.
    Et bizarrement, le lien pour acheter ses livres est bien mis en évidence, là où le reste semble anarchique…!

  • ecla1reur

    Merci à vous de me lire. ;-)
    Petit complément : si vous comptez installer vos lampes LED sur un système équipé de gradation / variation de la lumière, assurez-vous de la compatibilité entre votre variateur et les lampes choisies ! (le mieux est de se pointer avec le variateur au magasin, si par chance vous tombez sur un vendeur qui connaît ce qu’il vend…)

  • http://www.dessouscheri.com/ Elisa

    Merci pour toutes ces précisions ecla1reur, je prends en compte tous tes conseils et je vais très certainement installer des ampoules led très prochainement dans mon appartement !

    Elisa

  • ecla1reur

    Tentative de réponse rapide pour les lampes LED GU10 pour la maison :
    - personnellement je n’en ai pas encore mis chez moi (à cause du prix d’achat)
    - sur le marché il en existe des bonnes, et des moins bonnes (je ne citerai pas de marque)
    - il faut choisir du “blanc chaud”, 2700K ou 3000K
    - choisissez les lampes en fonction de leur flux lumineux (en lumen) pour obtenir quelque chose d’équivalent à ce que vous aviez au départ
    - évitez les lampes où vous voyez les puces (soit des petits carrés jaune, soit des petites diodes, nombreuses, implantées sur un circuit imprimé)
    - préférez les lampes avec moins de puces (1, 3, 5) et équipées d’un verre dépoli ou quelque chose de ressemblant, pour d’une part réduire l’éblouissement et d’autre part que vos lampes soient jolies… même éteintes !
    - pour en savoir plus sur l’éclairage si vous avez quelques minutes jetez un oeil à ces petits films bien faits :http://www.afe-eclairage.com.fr/e-learn/
    Si avec ça vous arrivez à choisir en moins de 5 min dans le rayon lampes, j’aurai réussi mon pari ! ;-)

  • http://www.eostis.com/ Eostis

    Merci pour toutes ces précisions sur les ampoules LED (autant l’article que les commentaires) qui sont très intéressants. Je pensais justement opter pour des ampoules LED pour mon appartement, que pensez vous concrètement des ampoules LED GU10 ? Sont-elles les plus intéressantes en terme de qualité/prix ?

  • ecla1reur

    Quel publi-communiqué affligeant, plein d’erreurs, d’approxiamtions, de raccourcis inexacts sous couvert de vulgarisation… cela n’aide pas le consommateur lambda à choisir la bonne lampe, au contraire…
    Quelques remarques rapides à chaud :
    - @gicquel @annielobbé pour moi un journaliste, a fortiori scientifique, ne prends pas parti et se contente d’énocer des faits de manière non partisane. Ce n’est pas du tout l’impression que donne son site internet. Si vous voulez entendre que l’éclairage de demain doit être réalisé avec les lampes incandescentes d’hier, interviewez-la.
    - @paulcherel aucune norme européenne ne traite de la forme des ampoules LED. Si la taille diffère parfois (ce qui est vrai, je l’avoue, et il faut y prêter attention lors de l’achat) c’est pour des raisons technologiques et non normatives. Quant à l’impact sur le chauffage : j’espère que vos radiateurs ont un meilleur rendement thermique que vos appareils d’éclairage, sinon éteignez-les et chauffez-vous avec des lampes ! Si la remarque est scientifiquement juste, l’impact est négligeable.
    - @gicquel : même si les LED contiennent de l’arséniure de gallium, l’utilisateur n’est jamais en contact direct avec cette substance. Quel est donc le risque pour l’utilisateur?
    - pas d’effet stroboscopique possible avec des lampes fluorescentes compactes (et non “néons”!!!) à alimentation électronique qui fonctionnent à plusieurs kHz
    - GU10 = culot de la lampe, pourquoi ne pas utiliser les bons mots ?
    - durée de vie réduite à 1000 heures : il y a certainement une coquille…
    - durée de vie réduite pour des raisons commerciales : de qui se moque l’auteur pour dire à ses clients qu’il pratique l’obsolescence programmée?!! C’est outrant.
    - “Elles sont par ailleurs plus sécurisées lorsqu’elles fonctionnent en basse tension” –> ce qui n’est pas le cas des GU10 citées un peu plus haut !
    - “ces ampoules ne produisent pas d’UV” –> quelles lampes d’éclairage général produisent des UV dangereux? aucune !!! ni les lampes LED ni les autres… argument inutile
    - “la température peut être plutôt faible (blanc dit “léger”) ou plus importante (pour le blanc dit “ivoire”)” –> on dit “température de couleur” et “blanc chaud” ou “blanc froid”. Pour un usage domestique NE JAMAIS DEPASSER 4000K sinon vous serez déçu par votre achat
    - “La lumière produite tire souvent vers le bleu” –> faux, cela dépend justement de la température de couleur. 2700K est identique à l’éclairage incandescent
    - “Dans une pièce à haute température” –> un sauna ?
    - “les LED à lumière bleue, selon l’intensité de leur puissance, peuvent endommager partiellement la rétine de l’oeil” –> pour des lampes de forte puissance que l’on ne peut pas trouver sur le marché grand public. Avertissement inutile une fois encore.

  • Gicquel

    Merci Ryan de ton intêret .
    Je pense que la personne à interviewer est Annie Lobbé, journaliste scientifique , son site : http://www.santepublique-editions.fr/

  • http://www.les-ampoules-led.net/ Ryan

    Ton analyse est intéressante Gicquel, penses-tu qu’il est possible de t’interviewer à ce sujet?

  • Gicquel

    Merci Rédaction de cette précision , il est en effet pas évident de voir ce classement ,cela peut créer une certaine confusion dans l’esprit du lecteur .
    C’est donc bien un Publi-Rédactionnel .

    Je vais ajouter des informations importantes pour les lecteurs car les ampoules à Leds ne sont pas sans Dangers :

    1) L’ampoule à led ne contient pas de mercure , mais n’est pas pour autant exempte de produits dit dangereux.
    La led comprend un produit qui est de l’arséniure de gallium.
    Pour information L’arséniure de gallium a été ajouté à la liste des substances cancérigènes par l’Office of Environmental Health Hazard Assessment, de l’Agence de protection de l’environnement de Californie .

    2) Les Leds à lumière froide ou bleue ne sont pas sans dangers pour l’homme , en effet un lien entre DMLA (La dégénérescence de la rétine) et la lumière bleue des Leds a été prouvé ; raison pour laquelle il faut privilégier les leds à lumière chaude et verre dépolie .

  • http://www.enviro2b.com/ Rédaction

    Vous avez 100% raison, il s’agit bien d’un communiqué d’une entreprise ce qui est logique puisqu’il est publié dans la rubrique “Communiqués” ce qui est d’ailleurs rappelé en bas de chaque communiqué. Bien à vous. PG

  • http://pasdesite Chérel Paul

    Gicquel a raison. En outre l’article ne mentionne pas un inconvénient MAJEUR. La forme ou les dimensions des ampoules LED font que l’ampoule déborde souvent de l’appareil d’éclairage où elles remplacent les “vieilles” ampoules que l’on ne trouve plus dans le commerce (norme européenne oblige). Il faut donc changer parfois d’appareil d’éclairage ! Belle économie ! Autre désavantage, sauf dans les studios d’enregistrement les feux de la rampe), par rapport à l’incandescence, elles ne chauffent pas, ce qui oblige à forcer un peu le thermostat des appareils de chauffage classique par contrecoup. Quant à l’avantage de la durée, surtout avec le petit bémol commercial qu’introduit l’article, on pet quand même douter sur le rapport qualité/prix. Paul Chérel

  • pierre

    Et maintenant une petite page de publicité…

  • Gicquel

    C’est un article rédactionnel publicitaire sur les leds ! Cet article n’est pas une information de la rédaction et doit être classé en Publicité , merci de rectifier !