Les Barcelonais furieux contre les touristes indélicats

Barcelone est l’une des villes les plus visitées d’Espagne. Si ses parcs et monuments attirent les touristes, l’ambiance festive de la ville séduit également les fêtards et noctambules du monde entier. Mais la cohabitation de ces touristes plutôt bruyants et des habitants de la vieille ville devient de plus en plus difficile, à tel point que les Barcelonais manifestent régulièrement dans les rues de la ville pour faire entendre leur mécontentement.

Tourisme de masse et comportements antisociaux des touristes ont donc eu raison de la patience des Barcelonais. Au-delà des monuments et autres parcs emblématiques de la ville, de nombreux touristes choisissent désormais Barcelone pour l’ambiance festive qui y règne. Mais selon les habitants historiques de la ville les comportements des touristes ont évolué et la cohabitation devient difficile. Bruit, tapages nocturnes, ivresse sur la voie publique, sont désormais le quotidien des nuits des habitants d’un quartier historique de la ville, la Barceloneta.

Fêtes, beuveries, cris…

“C’est notre quotidien. La nuit, tout ça se remplit de fêtes illégales, de beuveries, de gens qui crient dans la rue. C’est lamentable et insupportable“, confie un habitant de la Barceloneta, manifestant son mécontentement avec ses voisins dans les rues de la ville espagnole. “C’est très dur de cohabiter avec ça. J’ai trois enfants et je ne veux pas qu’ils voient ce genre de choses” confie également à l’AFP une femme au foyer de 39 ans.

Barceloneta est historiquement un quartier de pêcheurs, bordé par la mer, mais a bénéficié des transformations de la ville en vue des Jeux olympiques de 1992. Profitant de ce nouvel engouement des touristes pour ses petites ruelles typiques et sa plage rénovée, des propriétaires louent massivement leurs appartements aux touristes, poussant les loyers à la hausse dans le quartier, au grand dam des habitants historiques qui manifestent désormais leur mécontentement. La mairie, longtemps accusée de ne rien faire multiplie désormais les contrôles afin de sanctionner les locations illégales. Elle a également approuvé un moratoire sur les ouvertures de nouveaux appartements touristiques dans le centre de la ville. Mais cela ne suffit pas à satisfaire les manifestants.

Un parc d’attraction

Selon les chiffres de la mairie, Barcelone accueillerait jusqu’à 27 millions de touristes chaque année. Pour Lluis Rabell, président des associations de voisinage de Barcelone, “ce modèle touristique basé sur une croissance sans bornes ne peut pas durer car il perturbe gravement la vie des habitants, il transforme la ville en un parc d’attraction”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter