Chute des ventes de pilules de 3e et 4e génération

Après la révélation de cas de thromboses liées à la prise d’une pilule de dernière génération, la vente de pilules contraceptives de 3e et 4e générations ont chuté de 60% depuis 2013. Dans le même temps, les ventes de pilules de 1ere et 2e générations ont progressé de 36%.

Les Françaises ont tenu compte des mises en garde de l’Agence française du médicament, et ont délaissé les pilules de 3e et 4e générations, accusées d’augmenter les risques thromboemboliques chez les femmes. “Sur la période janvier-avril 2014, la diminution des ventes de ces contraceptifs était de 60% par rapport à la période janvier-avril 2012“, indique l’Agence dans une étude. Dans le même temps, les ventes de pilules de 1e et 2e générations ont progressé de 36%

Au delà du caractère purement médical du choix, ce phénomène a certainement été amplifié par le fait que les autorités sanitaires avaient également décidé de dérembourser ces pilules.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter