L’Institut Pasteur égare des tubes du virus SRAS

L’Institut Pasteur a annoncé hier par voie de communiqué, avoir perdu  des tubes contenant des fragments du virus du SRAS. Il a toutefois ajouté que ces tubes ne présentaient pas de “potentiel infectieux“.

L’institut Pasteur a donc annoncé hier avoir perdu des tubes contenant des fragments du virus du SRAS, syndrome respiratoire aigu sévère. Dans le communiqué, l’Institut explique avoir constaté la perte “dans le cadre des procédures d’inventaire réglementaires habituelles” mais que les tubes égarés ne présentaient “aucun potentiel infectieux“. Le communiqué précise également que cette perte est la marque “d’un défaut de traçabilité sur certains échantillons“.

Informée, l’Agence française du médicament a déclenché une enquête et mené des investigations dans le laboratoire concerné, depuis le 8 avril dernier. Les experts confirment alors les affirmations de l’Institut Pasteur et qualifient de “nul” le potentiel infectieux des tubes perdus, “au regard des éléments disponibles et des éléments connus de la littérature sur la survie du virus SRAS“. Pour rappel, en 2003, une pandémie de SRAS avait contaminé 8.000 personnes en Asie en 2003 et causé la mort de 800 personnes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter