Zara et H&M s’engagent à respecter les forêts menacées

Afin de préserver les forêts, les deux géants du textile, Zara et H&M, ont annoncé conjointement hier qu’ils n’auraient plus recours au bois des forêts menacées pour fabriquer la viscose de leurs vêtements.

Plusieurs fois mal notés par Greenpeace, les deux géants européens du textile, l’espagnol Zara et le suédois H&M ont décidé ensemble de participer à la protection des forêts. Ils viennent d’annoncer hier qu’ils n’auraient plus recours au bois des forêts menacées pour fabriquer la viscose de leurs vêtements.

La viscose est en effet fabriquée à partir de la transformation chimique de la cellulose des plantes. Or, selon l’ONG canadienne Canopy, près de 70 millions d’arbres auraient été abattus en 2013 pour la production textile.

Viscose en cause

“Des forêts menacées sont régulièrement utilisées pour l’habillement. La viscose et ses équivalents sont de plus en plus fabriqués avec les forêts les plus menacées de la planète, comme les forêts tropicales d’Indonésie ou les forêts boréales du Grand Nord”, indique l’ONG dans un communiqué.

Dans le communiqué, H&M explique alors être “pleinement engagé à explorer sa chaîne d’approvisionnement et faire tout ce qu’il peut pour éviter ces textiles d’ici trois ans”. “Les engagements pris aujourd’hui par ces marques aideraient à limiter le problème et à trouver des solutions”, se félicite l’ONG.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter